Saint-Laurent-sur-Mer

 

 

St.-Laurent-sur-Mer, Sanctus Laurentius supra mare.

Bord de mer

Le bord de mer fait suite à une longue rue qui part vers Vierville-sur-Mer

Saint-Laurent-sur-Mer

 

Omaha Beach

Saint-Laurent-sur-Mer est avec Colleville-sur-Mer et Vierville-sur-Mer une des trois communes qui bordent la plage d'Omaha Beach « la sanglante », haut-lieu du débarquement de Normandie du 6 juin 1944. La commune est décorée de la croix de guerre 1939-1945 par décret du 11 novembre 1948

 

Eglise Saint-Laurent

XIIIe siècle.

"L'église de St.-Laurent, beaucoup moins intéressante que celle de Colleville, se compose, comme elle, d'une nef romane qui avait eu aussi un collatéral du côté du Nord, et d'un choeur roman à deux travées. Les chapiteaux des arcades, par lesquelles on communiquait de la nef aux collatéraux, appartiennent au style ogival primitif, ce qui fait supposer que le collatéral supprimé avait été établi à la même époque. Une chapelle moderne remplace l'extrémité de ce collatéral.
Les fenêtres de la nef (côté du Sud) étaient très étroites et cintrées ; elles ont été remplacées par des ouvertures plus grandes ; la porte romane, par laquelle on entre du même côté, a une archivolte très simple reposant sur deux colonnes.
Le choeur est voûté, mais ces voûtes paraissent dater du XIIIe. siècle. Une sacristie moderne est appliquée sur le chevet.
La tour, qui se trouve à l'extrémité occidentale de la nef, paraît du XIIIe. siècle dans les parties basse et moyenne ; la partie supérieure, terminée par un toit en bâtière, doit être moins ancienne." (A de Caumont 3-662)

Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer

Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer

Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer

Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer - Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer

Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer

 

Château

Il ne doit plus rien en rester...

"Au Nord de l'église, dans un herbage, on voit l'emplacement de l'ancien château au centre duquel on distingue encore quelques débris du donjon; ces restes sont intéressants, ils ne s'élèvent plus qu'à 1 mètre au-dessus du sol, mais ils montrent nettement la division du rez-de-chaussée en deux appartements; puis on voit la trace des fossés qui entouraient l'enceinte centrale, et plus loin les limites de la seconde enceinte." (A de Caumont 3-663)

 

 

Liens :