La Ferrière-aux-Étangs

 

 

Arrivée par l'ouest. D21 :


2018-06-23

 

Bourg

"La Ferrière-aux-Etangs est une ville qui fut pendant longtemps forte de sa ressource principale, le minerai de fer, d’où lui vient d’ailleurs son nom...
Mais en 1970, la mine ferme en raison de la concurrence des minerais d’importation plus riches en fer et moins onéreux à exploiter.
La Ferrière-aux-Etangs joue alors sa carte du tourisme et reconstruit son étang, asséché depuis de nombreuses années, en 1974 pour redonner la justesse de son nom à la commune. Elle devient ainsi station verte de vacances." (flers-agglo.fr)

Rue de la Ferté-Macé : 48°39'42.7"N 0°31'06.5"W

La Ferrière-aux-Etangs : Bourg

 

Eglise Notre-Dame

XVIIe siècle (1678)

"D'après les recherches historiques entreprises depuis plusieurs années par Mme Marie-Claire LEFEVRE, il est fort probable que la première église de La Ferrière fut édifiée au Xe siècle après la conquête de la Normandie par Guillaume le Conquérant car elle a été dédiée à Notre Dame de la Nativité, dont la fête est le 8 septembre (fête appelée aussi « l'Angevine » correspondant à la date de versement des redevances paysannes aux seigneurs d'Anjou et d'une partie de la Normandie).
L'église primitive étant devenue trop petite, elle fut reconstruite en 1678 comme celles de Dompierre, Saires-la-Verrerie et Champsecret par Louis Berryer, secrétaire de Colbert (ministre des finances de Louis XIV) qui venait d'acheter la seigneurerie et le titre de Comte de la Ferrière et de construire mi nouveau château à Dompierre.
Elle fut bâtie en pierre de pays : granit et grès sur un plan en croix latine avec une chapelle à chaque extrémité du transept, une abside pentagonale, une tour clocher de façade et son agrandissement fut réalisé en gagnant du terrain sur le cimetière et en lui donnant une orientation Nord-Sud alors que traditionnellement les églises sont orientées Est-Ouest.
La sacristie actuelle a vraisemblablement été ajoutée sur le côté Est de l'église pendant le XVIIIème siècle au vu des boiseries anciennes qui sont à l'intérieur..." (fondation-patrimoine.org)

Rue de la Mairie : 48°39'45.3"N 0°31'12.1"W

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

 

Intérieur

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame - La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame. Fonts baptismaux

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

La Ferrière-aux-Etangs : Eglise Notre-Dame

 

Mairie

 

La Ferrière-aux-Etangs : Mairie

 

Le Mont-Brûlé

"Le Mont-Brûlé est une colline de grès qui s'élève à 302 mètres d'altitude. Elle fait face à la butte qui porte le bourg de La Ferrière-aux-Étangs et son château féodal détruit au XIIIe siècle.
Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, les textes mentionnent une chapelle nommée « Saint Cler du Boulley » ou « du Brusley » dont il ne reste aucune trace.
À l'initiative du chanoine Louis Ferdinand Bobot, curé de La Ferrière, mais aussi grâce à la générosité des paroissiens, un calvaire en granit, œuvre du sculpteur Hernot de Lannion, est érigé au sommet du Mont-Brûlé, et est béni solennellement par Mgr François-Marie Trégaro, évêque de Séez, le dimanche 29 août 1886." (wikipedia)

"Le Mont-Brûlé, à la Ferrière-aux-Etangs (Orne), est une curiosité. Ce lieu insolite comprend une réplique de la grotte de Lourdes, un chemin de croix et la tombe d’un député." (actu.fr)

Le sommet : 48°39'24.1"N 0°31'16.1"W

 

Voir aussi :

- Mine de fer et cités minières

 

 

Liens :