Maisoncelles-Pelvey

 

 

Maisoncelles-Pelvey, Mansoncellae, Maisoncelies Poillevé.

Maisoncelies tire vraisemblablement son surnom de Richard Pellevé, son seigneur, qui signa comme témoin, en 1180, sur un acte de Henry, évêque de Bayeux, pour la cure de Longvillers. Avant la révolution, le principal fief était celui de Bavent, qui appartenait à M. le vicomte, marquis de Blangy."
(A de Caumont 1-182)

 

Eglise Saint-Georges

XIIIe et XVIe siècle.

"La plus grande partie de l'église de Maisoncelies est sans caractère : il n'y a de remarquable que sa porte d'entrée, dans le style de la fin du XIIIe. siècle, offrant autour du tympan des cannelures qui reposent de chaque côté sur trois colonnettes à chapiteaux galbés : un quatre-feuille occupe le centre du tympan. La tour construite à l'ouest, au-dessus du gable qui surmonte cette porte, est moderne et terminée en bâtière." (A de Caumont 1-182)

Maisoncelles-Pelvey : Eglise Saint-Georges

Maisoncelles-Pelvey : Eglise Saint-Georges

Maisoncelles-Pelvey : Eglise Saint-Georges

 

Lavoir

Maisoncelles-Pelvey : Lavoir

 

 

Liens :