Les Moutiers-en-Auge

 

 

Deux églises

"Les Moutiers-en-Auge, Monasteria.
Cette dénomination que portent plusieurs paroisses de la Basse-Normandie, annonce toujours qu'il y avait deux églises très rapprochées, monasteria étant le pluriel de monasterium. Nous avons vu (p. 188) qu'il en était ainsi aux Moutiers en Cinglais ; les Moutiers d'Alaume, arrondissement de Valognes, avaient comme les Moutiers en Auge deux églises à quelques pas l'une de l'autre (1) ; les deux églises des Moutiers-en-Auge existaient encore il y a 20 ans, aujourd'hui il n'y en a plus qu'une. Elles avaient chacune leur cimetière ; l'une était dédiée à saint Martin, l'autre aux saints Gervais et Protais.
On sait, par une charte sans date, que Guillaume de Punelay avait donné à l'abbaye de Ste.-Barbe le droit de présenter à la cure de l'église St.-Martin de Punelay ; cette donation fut confirmée en 1219 par Silvestre, évoque de Séez. Dans l'origine il n'y avait que cette église, et la paroisse s'appelait St.-Martin de Punelay, qu'elle perdit pour prendre celui des Moutiers quand une seconde église fut érigée.
Cette seconde église a été démolie depuis ma première visite ; on a seulement conservé le cimetière ; elle appartenait au style ogival. Elle avait été donnée à l'abbaye de St.-Evroull par un des seigneurs de Grandménils, avec une chapelle de St.-Blaise qui a été détruite au siècle dernier, et qui existait à l'extrémité de la commune (2)." (A de Caumont 2-407)

"L'ancien français moutier, issu du latin monasterium, pouvait désigner, plus souvent qu'un monastère, une simple église. La particularité des toponymes Moutiers (au pluriel) est qu'ils indiquaient que l'endroit présentait au moins deux lieux de culte, ce qui était le cas ici, la deuxième église ayant été détruite au XIXe siècle" (wikipedia)

Les Moutiers-en-Auge

 

"Le village des Moutiers est, comme celui de Norrey, assis au pied des collines argileuses du Pays-d'Auge, à l'extrémité de la plaine et à la limite des arrondissements de Falaise et de Lisieux, car il est à remarquer qu'ici encore, les circonscriptions géologiques s'accordent avec les circonscriptions administratives.
Plusieurs hameaux dépendant des Moutiers sont désignés sous les noms de Caumont, St.-Blaise, les Petits-Moutiers, les Grands-Moutiers et les Bruyères...
Le chemin haussé passe à 2 kilomètres à l'ouest de l'église des Moutiers." (A de Caumont 2-409)

 

Carte

De l'ouest à l'est : Les Grands Moutiers, Les Petits Moutiers, Les Bruyères, Saint-Blaise (Caumont est encore plus à l'est, dans le département de l'Orne)


Sur Geoportail

 

Eglise Saint-Martin

XIIe et XVIIe siècles. Sur Base Mérimée
"Ancien diocèse Sées. Patronage de l'église Saint-Martin de Prunelay donné avant 1210 à l'abbaye Sainte-Barbe-en-Auge par Robert de Grant-Mesnil. Tour et portail 17e siècle. Nef et bas-côtés signalés ruinés en 1701. Eglise interdite en 1764. Abside semi-circulaire détruite lors de la restauration vers 1820"

Délabrée au cours du XVIIIe siècle, elle est remise en état en 1820 (wikipedia)

"C'est l'église de St.-Martin qui subsiste ; elle offrait des parties anciennes, mais on y a fait, il y a 20 ans, des réparations considérables qui lui ont fait perdre une partie de ses caractères : le petit dessin de M. Victor Petit montre l'état actuel de l'édifice. On retrouverait des parties romanes dans les murs lateraux ; il y avait autrefois une abside ronde dans laquelle les pierres étaient disposées en arêtes ; enfin la nef avait été garnie de bas-côtés.
La tour en bàtière et le portail appartiennent à une époque peu ancienne." (A de Caumont 2-408)

Sur D90 : 48°54'00.3"N 0°00'41.6"W

Les Moutiers-en-Auge : Eglise Saint-Martin

Les Moutiers-en-Auge : Eglise Saint-Martin

 

Eglise Saint-Gervais, Saint-Protais

Détruite. Vestiges. Sur Base Mérimée
"Vocable Saint-Gervais et Saint-Protais ; ancien diocèse Sées ; patronage donné au 12e siècle par Robert de Grant-Mesnil à l'abbaye de Saint-Evroult ; procès-verbal de visite de 1701 : église en bois de 50 pieds de long sur 16 de large et 13 de haut, avec clocher en charpente entre choeur et nef ; signalée en très mauvais état en 1764 ; portail du gothique primordial et colonne romane servant de bénitier signalés par Galeron en 1830"

A côté de l'église actuelle, à l'ouest

 

Manoir Les Grands Moutiers

XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
" Edifice 18e siècle ; remanié au 19e siècle (une partie du logis détruite)"

Sur D249 : 48°53'53.9"N 0°00'18.5"W

Visible au bout du chemin de la Mairie :


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Manoir Le Logis

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Logis 18e siècle, blason sur porte d'entrée, resté inachevé"

Au nord-est de l'église : 48°54'07.9"N 0°00'37.6"W (Invisible)


Sur Geoportail


Sur Base Mérimée

 

Chemin de Lorée

"l'Hiémois avec le Pays-d'Auge; le chemin de l'Orée, chemin très ancien qui se prolonge fort loin, au nord, comme je le montrerai en décrivant l'arrondissement de Lisieux, et qui, vers le sud, devait tendre du côté de la ville d'Exmes. Ce chemin arrive sur les hauteurs qui dominent les Moutiers près de la butte de Caumont ; s'il est romain, comme l'a pensé le premier M. Le Grand, il pourrait avoir eu un embranchement descendant aux Moutiers, et se prolongeant dans la plaine."
(A de Caumont 2-410)

"... butte de Caumont, à 2 kilomètres au sud de l'église de Grandmesnil" (Grandmesnil)

 

Campagne

Arrivée par l'est : Le Rade Beauvisage, sur D35 : 48°54'06.8"N 0°03'22.5"E

Les Moutiers-en-Auge

Les Moutiers-en-Auge

 

Arrivée par l'est, en bordure de l'Orne, sur D249 : 48°54'05.5"N 0°03'07.3"E

Les Moutiers-en-Auge

Les Moutiers-en-Auge

Les Moutiers-en-Auge

 

Arrivée par l'ouest : 48°53'51.6"N 0°01'21.4"W

Les Moutiers-en-Auge

 

Voir aussi :

- Maisons et fermes. Sur Base Mérimée

 

 

Liens :