Le Plessis-Grimoult

 

 

Mont Pinçon

"Le point culminant de la commune (361/363 m) est celui du département, le mont Pinçon, situé au nord-ouest du territoire.
Mont Pinçon (345m) : panorama. Au premier plan, les coteaux sur les schistes du cambrien, occupés par des herbages et les plantations du Bois du Roi, puis la crête boisée. Par temps très favorable, on aperçoit la Baie de Seine et les falaises du Havre."

"Le Plessis-Grimoult, situé à l'extrémité d'une vaste lande très élevée (environ 1,100 pieds au-dessus du niveau de la mer) d'où l'on découvre une étendue de pays considérable du côté de l'Est et du Nord-Est, notamment l'embouchure de la Seine, le Havre et les falaises qui l'avoisinent, est une des localités les plus intéressantes du département." (A de Caumont 3-221)

 

Grimoult du Plessis

"Grimoult du Plessis est un baron normand du XIe siècle.
Grimoult ou Grimoald est baron du Plessis-Grimoult, village qui prendra son nom. Il possède également Saint-Jean-le-Blanc et Périgny
Après l'échec de la tentative d'assassinat du duc à Valognes, il lève avec les autres barons une armée composée d'environ 25 000 hommes et affronte Guillaume le Bâtard dont l'armée ducale a été renforcée par celle de son suzerain le roi Henri Ier, au lieu-dit du Val-ès-Dunes (1047), dans la région de Caen. D'origine plus modeste, il est le seul des conjurés qui sera emprisonné à la tour de Rouen et exécuté par le duc. Ses biens sont confisqués, le château du Plessis est rasé et la baronnie est donnée le 24 décembre 1074 par le duc à Odon, évêque de Bayeux, demi-frère du duc Guillaume au profit de la cathédrale" (wikipedia)

"Grimoult, l'un des principaux barons de la conspiration contre Guillaume le Bâtard et qui avait 10 600 hectares en douze paroisses autour de son enceinte castrale, voit son domaine confisqué en 1047 après sa défaite de Val-ès-Dunes et rendu en 1074 à Odon, évêque de Bayeux frère de Guillaume le Conquérant pour établir le service divin." (wikipedia)

 

Eglise Saint-Étienne

En partie du XIIe siècle. Objets sur Base Mérimée

"L'église paroissiale a la forme d'un parallélogramme rectangle ; elle appartient, en grande partie, au style roman...
Un porche, à l'Ouest, précède une porte cintrée sans moulures. Ce porche n'a pas de caractères qui permettent de lui assigner une date certaine ; il ne doit pas être ancien.
La tour latérale, au Nord, n'a pas non plus de caractères tranchés ; elle pourrait cependant dater du XVe. siècle, car les contreforts sont appliqués sur les angles : elle est couronnée d'une pyramide en ardoise.." (A de Caumont 3-221)

Sur D54 : 48°57'38.7"N 0°36'33.6"W

Le Plessis-Grimoult : Eglise Saint-Etienne

Le Plessis-Grimoult : Eglise Saint-Etienne - Le Plessis-Grimoult : Eglise Saint-Etienne

Le Plessis-Grimoult : Eglise Saint-Etienne

 

Maison sur D165

Sur D165 : 48°57'47.5"N 0°36'49.3"W

Le Plessis-Grimoult : maison sur D165

Le Plessis-Grimoult : maison sur D165

 

Prieuré Saint-Etienne

XIVe siècle. MH, wikipedia
fondé en 1131, dont l'église priorale est en ruine. Son jardin fortifié du XIVe siècle lui vaut classement aux Monuments historiques

Sur Base Mérimée
"Ancienne abbaye : Le jardin est une fortification en miniature du 14e siècle située à 50 mètres au sud-est des vestiges du prieuré datant du Bas Moyen Age."

Vidéo sur randoduplessis
Des pierres ont servi à construire le château de La Ferrière-Duval

À la découverte de l'abbaye du Plessis-Grimoult (ouest-france.fr)
"... les bâtiments monastiques, ainsi que le jardin fortifié, unique vestige archéologique de France... la porterie du XIIIe siècle, de l'église abbatiale, des locaux conventuels médiévaux restaurés après les combats de 1944, puis découverte exceptionnelle du jardin médiéval, véritable fortification miniature du XIIIe siècle, représentant la Jérusalem Céleste dans l'univers monastique..."

Visites en juillet-août : voir bocage-normand.com

"Quand on arrive sur la montagne du Plessis, du côté d'Aulnay, on aperçoit les ruines de l'église du prieuré, à l'extrémité de la bruyère, au Nord du bourg. Cette église assez considérable avait un transept et se terminait par une abside ; plusieurs des colonnettes que j'ai vues dans ces ruines avaient des chapiteaux qui annonçaient le XIIIe ." (A de Caumont 3-224)

A l'ouest, sur D165, direction Danvou-la-Ferrière, puis vers le sud, lieu-dit l'Abbaye : 48°57'38.0"N 0°37'17.3"W

Le Plessis-Grimoult : Prieuré Saint-Etienne

Le Plessis-Grimoult : Prieuré Saint-Etienne

Le Plessis-Grimoult : Prieuré Saint-Etienne

Le Plessis-Grimoult : Prieuré Saint-Etienne - Le Plessis-Grimoult : Prieuré Saint-Etienne

 

Ruines du château

"Au Sud du prieuré, et tout près des maisons du bourg, se trouvent les ruines du château du Plessis.
Après la bataille du Val-des-Dunes, en 1047, tous les biens de Grimoult furent confisqués et donnés pour la plupart au chapitre de Bayeux. Le château n'a point été habité depuis, et nous pouvons le regarder comme un des types des forteresses élevées dans la première moitié du XIe. siècle. Malheureusement il se trouve maintenant dans un état de dégradation fort avancé.
Les murs étaient fondés sur une éminence ovale au centre de laquelle se trouvait une cour de 8 à 10 perches d'étendue. Us formaient ainsi une enceinte qui suivait le contour de la motte en décrivant plusieurs angles obtus : et l'ensemble du château présentait l'image d'un polygone irrégulier."
(A de Caumont 3-228)

A l'ouest de l'église : 48°57'40.7"N 0°36'41.0"W

 

Emetteur du mont Pinçon

Le mont Pinçon et son antenne TDF (wikipedia)
"L'émetteur du mont Pinçon, situé au Plessis-Grimoult dans le Calvados, est un site de diffusion principalement de télévision et de radio FM. Il se compose d'un pylône haubané haut de 216 mètres pour les ondes télévisuelles et radiophoniques, d'un pylône autostable haut de 56 mètres pour la téléphonie mobile et les ondes WiMAX et d'un bâtiment regroupant les émetteurs. Ces 3 infrastructures appartiennent à l'opérateur TDF (Télédiffusion de France)."

Le Plessis-Grimoult : Antenne TDF

 

 

Liens :