Le Fresne-Camilly

 

 

Le Fresne, Camilly et Le Cainet :

La commune est divisée en trois hameaux : Le Fresne, Camilly et Cainet

 

Eglise Notre-Dame du Fresne

XIe, XIIIe siècle. MH, wikipedia)

une des plus intéressantes du canton (patrimoine-de-france.com)

"Il y a longtemps que j'ai signalé l'église du Fresne-Camilly, comme une des plus intéressantes du canton : depuis elle a été visitée par un grand nombre d'archéologues, notamment par le savant antiquaire anglais, Gally-Knight...
La nef a conservé extérieurement au niveau des fenêtres une élégante série d'arcatures dont les archivoltes ornées de zig-zags portent sur des colonnettes accouplées. La plupart de ces arcades sont légèrement ogivales ; toutefois, dans quelques-unes on remarque à peine cette forme ; toutes les moulures sont d'ailleurs exactement copiées sur celles des arcades à plein-cintre. Ce sont des zigzags doubles. Ces arcatures sont au nombre de dix sur chacun des murs latéraux de la nef, et de huit sur la façade occidentale.
La porte principale, à l'ouest, a deux archivoltes portées de chaque côté par deux colonnes et ornées de zig-zags.
On voit une ouverture arrondie, dans la partie supérieure du fronton qui surmonte la façade occidentale, et au-dessus des arcatures qui répondent au niveau des fenêtres. Cette forme est très rare pour les fenêtres dans l'architecture romane. Une porte décorée de la même manière que celle de l'ouest, mais un peu moins grande, existe dans le mur latéral du Nord.
La tour est en grande partie moderne ; les parties basses seulement sont romanes. M. de Camilly, archevêque de Tours, fit construire à ses frais la pyramide quadrangulaire qui la surmonte. On voit les noms du prélat sur une des faces et le millésime 1731, date de la reconstruction.
Le choeur, voûté en pierres, est séparé de la nef par une arcade romane ; il montre cette architecture dans quelques parties les plus rapprochées de la nef, mais le reste dans lequel on remarque des fenêtres en lancettes, une corniche ornée de dents de scie et quelques modillons, paraît dater du XIIIe. siècle.
Une chapelle a été construite et appliquée récemment du côté du nord." (A de Caumont 1-340)

Rue de l'église (49°15'36.4"N 0°29'22.2"W)

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne - Le Fresne-Camilly : Eglise Notre-Dame du Fresne

 

Château de Camilly

XVIIe, reconstruit au XIXe siècle, MH

"On trouve dans la commune du Fresne le hameau de Camilly d'où elle tire son surnom, et qui était le chef-lieu de la famille de Blouet de Camilly, évêque de Toul, mort archevêque de Tours. On connaît plusieurs opuscules de ce prélat.
Le château a été reconstruit ; il appartient à M. le comte Louis d'Osseville, ancien maire de Caen. Une chapelle moderne fait partie des dépendances du château." (A de Caumont 1-342)

Au sud. Sur D83 (49°15'01.4"N 0°29'05.1"W)

Le Fresne-Camilly : Château de Camilly

Le Fresne-Camilly : Château de Camilly

Le Fresne-Camilly : Château de Camilly

Le Fresne-Camilly : Château de Camilly

 

Chapelle oratoire :

 

Lieu au Maître

Séjour de Jean Eudes à Camilly

Voir plus bas : les Protestants de Camilly et de Cainet

Le Fresne-Camilly : Lieu au Maître

 

Eglise Saint-Martin de Cainet

XIIe, XIIIe siècle. Chœur aux MH, wikipedia

(patrimoine-de-france.com)

"Cainet est une ancienne paroisse réunie aujourd'hui au Frêne.
L'église est en assez bon état : elle offre un choeur de transition dont les fenêtres sont cintrées du côté du midi, ogivales de transition au chevet et du côté du nord. Une porte cintrée existe du côté du sud. Les deux fenêtres du chevet sont surmontées d'une rose ou oculus encadrée dans des canelures et un chapelet de têtes de clous. Ce choeur est voûté; les chapiteaux des colonnes et la voûte annoncent aussi bien que le reste la 2e. moitié du XIIe. siècle.
La nef est peu caractérisée et moins ancienne que le choeur; une tour moderne à deux baies s'élève sur le mur qui sépare la nef du choeur."
(A de Caumont 1-342)

A l'ouest, vers Lantheuil, sur D93A, puis rue du Vieux Lavoir. L'église est au bout d'une route sans issue (49°15'31.5"N 0°30'32.4"W)

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet - Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet - Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

Le Fresne-Camilly : Eglise Saint-Martin de Cainet

 

Ferme fortifiée de Cainet

Hameau de Cainet (49°15'21.8"N 0°30'42.7"W)


Sur Google Street View

 

Voir aussi :

- Moulin (privé) de Cainet

 

Les Protestants de Camilly et de Cainet

Une communauté oubliée, les Protestants de Camilly et de Cainet :

- Voir les Documents PDF à télécharger sur l'histoire de la commune (lefresnecamilly.fr)


XVIe siècle, Pierre Blouet, Volume 1 :
"... Bien que le nombre des fidèles aie considérablement diminué depuis l'époque faste du milieu du XVIe siècle, il était encore assez important dans certaines communes comme Periers-sur-le-Dan ou Beuville.
Les Protestants s'étaient regroupés dans des hameaux tel Camilly ou les Buissons et formaient de véritables clans.
A cette époque, la paroisse du Fresne, le hameau de Camilly, ainsi que la paroisse de Thaon et la terre de Bretteville appartiennent à un bourgeois de Caen, Pierre Blouet qui possède aussi, depuis son mariage avec Jeanne Jourdain en 1573, la terre de Cainet.
Pierre Blouet sera anobli en 1609 par Henri IV..."

XVIIe siècle, Jean Eudes, Volume 2 :
"Le hameau de Camilly, à cette époque, avait la réputation d'être empli de calvinistes. Nul doute que les gens du château, en fervents catholiques, n'aient été particulièrement sensibles au problème. Il firent appel au Père Jean Eudes pour bénéficier des campagnes missionnaires dont ce dernier était spécialiste. Jean Eudes était un oratorien qui, vingt ans après son postulat, fonda son ordre particulier en 1643...
... Pour le malheur des religionnaire du Fresne-Camilly, ce militant ardent du catholicisme, ayant pour devise "vive Jésus et Marie" faisait partie des intimes du "château de Camilly", propriété des Blouet. Selon Chamillart, les Blouet ont été anoblis en 1610 pour "services" rendus au Roi... Jusque là, les ainés des Blouet sont seigneurs de Thaon et autres lieux. Un cadet, Jacques possède à son tour ses lettres de noblesse et devient seigneur de Camilly, hameau du Fresne. Les Blouet de Thaon et de Camilly sont cofondateurs en 1644 du Séminaire ouvert par le père Jean Eudes qui axa son énergie contre l'hérésie huguenote...

 

 

Liens :

 

http://www.lefresnecamilly.fr/fr/information/35153/histoire-patrimoine
Documents PDF à télécharger sur l'histoire de la commune