Condé-sur-Seulles

 

 

Eglise Notre-Dame

XIIe au XIXe siècle.
La tour est datée par une inscription de 1741. Le clocher octogonal est couronné d'un lanternon. Le chœur fut reconstruit en 1846.

"L'église de Condé-sur-Seulles est facile à décrire.
La tour, qui précède la nef, et dont la partie inférieure sert de vestibule, porte la date 1 761 : elle est terminée par un lanternon reposant sur un petit dôme en pierre, en forme de carène de navire, portant des lucarnes ou oeils-de-boeuf sur chacune de ses faces.
Le choeur a été reconstruit de fond en comble en 1840, avec la sacristie, qui est appliquée sur le chevet.
Reste le corps de la nef, qui n'est pas très-caractérisé, mais dont les murs remontent au XIIe. siècle pour quelques parties. On remarque, du côté du Sud, une porte en accolade vraisemblablement du commencement du XVIe. siècle.
L'arcade qui sépare le choeur de la nef est à plein-cintre." (A de Caumont 3-397)

Sur D33 (49°13'32.7"N 0°38'05.5"W)

Condé-sur-Seulles : Eglise Notre-Dame

Condé-sur-Seulles : Eglise Notre-Dame

Condé-sur-Seulles : Eglise Notre-Dame

 

Château de Condé

XVIIIe siècle
construit par Cantuil, Seigneur de Condé, Mousquetaire et conseiller du Roi (calvados-tourisme.com)

Mentionnée dès le XIe siècle, la famille de Condé donna un évêque à Évreux et un archevêque à York. Longtemps propriété des Longaunay, barons de Nonant, la seigneurie fut acquise au XVIIIe siècle par Louis-Vincent Canteil, conseiller et secrétaire du Roi. (bayeux-intercom.fr)

"Dans une autre partie de la commune, existaient des vestiges d'une habitation considérable, que Béziers suppose avoir été la demeure des premiers seigneurs de Condé.
Richard de Condé fut un des gentilshommes qui accompagnèrent Robert Courte-Heuse à la croisade, en 1096 " (A de Caumont 3-398)

"Le château moderne de Condé appartient aujourd'hui à M. le prince de Broglies avec la terre qui en dépend." (A de Caumont 3-399)

Sur D33, direction Nonant (49°13'36.6"N 0°38'00.6"W)

Condé-sur-Seulles : Château

Condé-sur-Seulles : Château


Sur J.Y. Merienne

 

Fontaine ?

"Il y a près de l'église une belle fontaine qui faisait moudre autrefois trois moulins. Ces moulins étaient situés dans un lieu nommé la Maladerie, en souvenir de l'hôpital qui y avait existé. Il y avait un grand chemin qui allait du pont de Condé à Bayeux." (A de Caumont 3-397)

 

Antiquités romaines :

"En creusant, il y a un siècle, dans le pré du Clos-Neuf, près du pont, on trouva un cercueil en pierre qui contenait plusieurs fragments de plomb, une bouteille de verre de forme carrée, pouvant contenir 2 litres, et une cuillère d'étain. Ce tombeau, ainsi décrit par Béziers, paraît d'origine romaine, et la bouteille de verre est conforme à celles que l'on connaît dans beaucoup de collections.
M. l'abbé Barette est persuadé qu'une voie romaine, conduisant de Bayeux à Vieux, passait à Condé, et qu'elle traversait la Seulie entre cette commune et Garcagny. On a trouvé, dit-on, quelques médailles dans les environs." (A de Caumont 3-397)

 

 

Liens :