Vacognes (Vacognes-Neuilly)

 

 

Vacognes (109 habitants en 1968) absorbe le 4 avril 1972 Neuilly-le-Malherbe (137 habitants) au nord de son territoire, qui conserve le statut de commune associée ; cette dernière avait, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), porté le nom de Neuilly-sur-Odon

 

Eglise Saint-Sébastien

Médiévale

"L'église de Vacognes a très peu de caractère ; une partie des murs du choeur ont été repris en sous-oeuvre. Le style ogival se montre dans la partie occidentale de la nef et dans le mur nord du choeur ; mais il est bien difficile d'indiquer une époque pour des débris si peu caractérisés. La tour carrée et couverte en batière à l'extrémité occidentale de la nef ne paraît pas antérieure au XVIe. siècle.
On dit qu'anciennement l'église et le village de Vacognes étaient à une autre place beaucoup plus rapprochée de la grande route actuelle d'Aunay à Caen, et qu'on y a détruit des fondements de maisons." (A de Caumont 1-149)

Vacognes-Neuilly : Eglise Saint-Sébastien de Vacognes

Vacognes-Neuilly : Eglise Saint-Sébastien de Vacognes

Vacognes-Neuilly : Eglise Saint-Sébastien de Vacognes

Vacognes-Neuilly : Eglise Saint-Sébastien de Vacognes

 

Château de Vacognes

Peu d'informations... mais il existe.

"La maison seigneuriale a de belles avenues : il y avait dans le jardin une chapelle sous l'invocation de St. Adrien à la nomination du seigneur, laquelle avait été bâtie en 16% par Anne de Gislain, veuve d'Adrien Le Petit, chevalier, seigneur et patron de Vacognes...
Ce seigneur mourut glorieusement à la bataille de Nervinde, aux côtés du duc de Chartres, son maître, l'an 1693, âgé de 44 ans.

Le château est accessible par une longue allée sur la D8, route d'Evrecy (49°04'56.5"N 0°31'38.6"W)

 

Adrien Lepetit - Seigneur de Vacognes

 


cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Liens :