Rabodanges

 

 

"La paroisse se nommait jusqu'en 1650 Culley-sur-Orne. Le nom actuel Rabodanges résulte du transfert du titre des marquis de Rabodanges, dont la famille seigneuriale possédait la terre de Culley-sur-Orne en plus de son fief de Rabodinghes situé en Artois près de Saint-Omer."

 

Eglise Saint Hermeland

XVIIe siècle.

"C’est une église du 17ème siècle, en granit et grès, avec un clocher-porche et une toiture en dôme. Le Maître-autel est en bois peint classique, avec tabernacle à cinq pans. Le retable est à quatre colonnes avec un tableau de la descente de la Croix et des statues modernes de Saint-Luc et Saint-Hermeland. La chapelle est au nord et possède un autel classique." (Valdorne.eklablog.com)

Au croisement de D239 et D121 : 48°47'58.8"N 0°16'58.8"W

Rabodanges : Eglise Saint Hermeland
2014-09-26

Rabondanges : Eglise Saint Hermeland
2018-07-07

Rabondanges : Eglise Saint Hermeland

 

Rabondanges : Eglise Saint Hermeland

Rabodanges (Orne)

 

Château de Rabodanges

XVIIe siècle. MH. Wikipedia. Sur Base Mérimée
"Château construit de 1648 à 1660 à la place d'un château féodal détruit en 1628 sur l'ordre de Richelieu. L'édifice est formé d'un corps de logis rectangulaire flanqué de deux grands pavillons carrés en saillie. Un fronton et un clocheton surmontent la partie centrale. Le fronton porte les armoiries des Rabodanges : écartelé au 1 et 4 d'or à la croix ancrée de gueules au 2 et 3 de gueules à coquilles d'or. Il est accompagné de deux anges tenant un rabot. A l'intérieur, bel escalier de pierre garni d'une rampe en fer forgé. Toutes les boiseries ont été refaites entre les deux guerres. A l'arrière, deux pavillons carrés renferment, l'un l'ancienne chapelle, l'autre l'habitation du chapelain. La chapelle a conservé une partie de son décor peint. Devant le château, les grilles seraient l'oeuvre de Chrétien, grand ferronnier normand"

"A l’emplacement du château actuel s’élevait autrefois un château d’aspect féodal. Dans ce château vivait le sire d’Olliamson qui menait une vie de grand veneur, sa fille Anne, plut à François de Rabodanges, issu d’une vieille famille de l’Artois, établie en Normandie. Le mariage fut célébré en 1568. Leur fils Louis leur succéda. En 1650, le fief prit le nom patronymique de son seigneur « Rabodanges ». Quand Richelieu, en 1628, donna l’ordre de raser les châteaux forts, le seigneur de Rabodanges fût le premier à obéir. La construction de la nouvelle demeure (château actuel) dura de 1630 à 1667. La devise des Rabodanges est : « Encor' n'est-il qu'un rabot d'ange »" (Valdorne.eklablog.com)


Visites sur ornetourisme.com

Au nord-ouest. Sur D239 : 48°48'18.3"N 0°17'26.2"W

Château de Rabodanges (Orne)

Château de Rabodanges (Orne)

 

Lac de Rabodanges

XXe siècle (1959). Sur Valdorne.eklablog.com

"Il a été artificiellement créé en 1960 par EDF afin de produire de l'électricité. D'une longueur de 6 km et d'une largeur maximale de 250 m (valeurs approximatives), c'est un lac en longueur né par la noyade de la vallée de l'Orne en aval de Putanges-Pont-Écrepin.
Il constitue ainsi une étendue d'eau s'étendant sur 5 communes (Putanges-Pont-Écrepin, Sainte-Croix-sur-Orne, Les Rotours, Saint-Aubert-sur-Orne et Rabodanges)...
La mise en eau du lac de Rabodanges a eu lieu à la fin de l'année 1959 après trois ans de travaux sur les différents ouvrages de la centrale de Rabodanges et du barrage de retenue de Saint-Philbert-sur-Orne." Wikipedia

"Rabodanges est aussi célèbre pour le lac de Rabodanges (qu'il partage avec quatre communes du canton de Putanges) sur lequel il est possible de pratiquer la pêche et le ski nautique. La base nautique du Motonautique-club de Basse-Normandie se situe sur la commune des Rotours." (wikipedia)

Lac de Rabodanges (Orne)

 

Lieu-dit Le Plessis

En direction de la Centrale hydroélectrique (voie sans issue).

 

Centrale hydroélectrique

XXe siècle. Sur Base Mérimée
"Projet d'aménagement de la rivière Orne pour l'installation d'une centrale hydroélectrique déposé vers 1920 par la société normande d'études pour l'aménagement du bassin de l'Orne et de ses affluents, comprenant l'aménagement de deux barrages, l'un au Plessis, commune de Rabodanges, l'autre au Breuil, commune de Saint-Philbert-sur-Orne ; redéfini en 1945 et mis a jour par électricité de France entre 1950 et 1956 ; usine construite entre 1956 et 1959 ; production d'énergie hydroélectrique démarrée en 1960 ; usine composée d'un barrage de 160 mètres de longueur et 17 mètres de hauteur, d'une salle souterraine abritant le groupe hydroélectrique composé en 1961 d'une turbine et d'un alternateur triphasé à 5500 volts, et d'un poste de transformation. Existence d'un fonds d'archives privées"

Par D121 : 48°47'17.2"N 0°17'48.8"W

 

 

Liens :