L'Hôtellerie

 

 

"Le village de l'Hôtellerie, situé à la limite orientale du département du Calvados, est traversé dans toute sa longueur, qui est d'un kilomètre, par la route impériale de Paris à Cherbourg.
Cette commune, enclavée dans les paroisses voisines forme une véritable lisière." (A de Caumont 5-122)

"Une loi du 21 juin 1841 a réuni à l'Hôtellerie une partie des deux anciennes paroisses de St.-Pierre et de St.-Hippolyte-de-Canteloup." (A de Caumont 5-131)

 

"D'après la tradition locale, la reine Blanche, mère de saint Louis, s'étant rendue en Normandie, pendant la minorité de son fils, pour apaiser les troubles qui avaient éclaté dans cette province, fut prise tout à coup des douleurs de l'enfantement et transportée dans une hôtellerie qui se trouvait sur sa route, où elle accoucha d'un fils qui mourut au berceau. En souvenir de sa délivrance, elle fit élever, près de cette maison, une chapelle qui prit le nom de l'Hôtellerie. Telle serait, dit-on, l'origine de ce village." (A de Caumont 5-132)

 

Eglise Saint-Nicolas

XVIe siècle. MH, wikipedia
la charpente est inscrite au titre des Monuments historiques. Les sculpture de la poutre de gloire sont classées à titre d'objets.
Située au sud, la croix du cimetière est également inscrite au titre des Monuments historiques.

"L'église, bâtie sur le bord même de la route, appartient à la dernière période ogivale.
La nef, soutenue par des contreforts saillants, reconstruits en briques dans la seconde moitié du XVIIIe. siècle, est éclairée au midi par deux fenêtres ogivales, flamboyantes, à deux baies trilobées, séparées par un meneau prismatique, et par une fenêtre de même dimension que les précédentes, offrant les mêmes moulures, mais qui a perdu sa tracerie et son meneau.
Deux fenêtres seulement éclairent la nef du côté septentrional. L'une de ces. fenêtres a perdu sa tracerie.
Une corniche en pierre, formée d'un quart de rond supporte la charpente du toit.
Le choeur, faiblement en retraite sur la nef, se termine par un chevet à trois pans, avec contreforts sur les angles. L'un des pans coupés est percé d'une jolie fenêtre flamboyante, semblable à celles qui éclairent la nef. A travers le léger crépi qui recouvre le mur oriental, on aperçoit les traces de l'ancienne fenêtre qui éclairait autrefois le sanctuaire. Les autres ouvertures, de forme ogivale, qui laissent pénétrer le jour à l'intérieur, sont modernes. Elles occupent la place des anciennes fenêtres.
Contre le mur méridional du choeur est appliquée une ancienne sacristie en bois. Ce mur présente, dans sa partie supérieure (à gauche de la sacristie), plusieurs assises de pierre calcaire, dont la structure poreuse ressemble beaucoup à celle du tuf ou travertin qu'on rencontre dans un grand nombre de constructions des XIIe. et XIIIe. siècles. Les autres pierres qui entrent dans la construction du mur (pierres de taille et silex) sont moins anciennes. Tous ces matériaux, de nature différente, ont-ils été employés simultanément ou à des époques diverses ? Ne pourrait-on pas faire remonter l'appareil primitif au XIIIe. siècle, ce qui serait, du reste, conforme à la tradition locale, qui attribue la fondation de l'église à la reine Blanche, mère de saint Louis ? C'est une question à étudier.
La façade occidentale, qui se développe sur le chemin communal, offre une porte entourée d'une ogive en accolade, dont les nervures prismatiques sont séparées par des gorges étroites et profondes. Cette porte, d'une forme peu gracieuse et d'une exécution peu soiguée, est flanquée de deux petits contreforts prismatiques.
La pierre qui forme le seuil est une ancienne dalle funéraire, dont l'inscription est effacée.
Au-dessus du gable s'élève un clocher en charpente, terminé par une pyramide en ardoise, autrefois couvert en essente. La cloche, qui porte la date de 1838, a été fondue par Mahuet..." (A de Caumont 5-122)

"L'église de l'Hôtellerie est placée sous le vocable de saint Nicolas. La fête du Saint tombe le 6 décembre. Ce jour-là a été établie, pour la vente des bestiaux, une foire qui attire un grand nombre de cultivateurs des environs. Cette foire se tient dans un champ qui portait autrefois le nom de Priorie de St.-Hippolyte."
(A de Caumont 5-131)

Sur RN13 : 49°08'30.5"N 0°24'19.8"E

L'Hôtellerie : Eglise Saint-Nicolas

L'Hôtellerie : Eglise Saint-Nicolas

L'Hôtellerie : Eglise Saint-Nicolas

 

Croix de cimetière

XVIe siècle. MH

"Le cimetière est placé au midi de l'église.
La croix, dont le fût est brisé, est dans le style de la Renaissance. La base de la colonne, de forme octogone, est couverte sur chacune de ses faces de bas-reliefs que le temps a mutilés. Cette base fort curieuse, dont M. Bouet a fait un dessin, offre alternativement de petits anges et des emblèmes ou ornements ressemblant à des fleurons. Sur l'un des angles est appuyé un pupitre en pierre, formé d'une console couverte de feuillages présentant un faible relief. La volute inférieure qui retenait le livre a été brisée." (A de Caumont 5-129)

 

Manoir de Blanche de Castille

XVIIe siècle. MH, wikipedia

"A l'angle de la roule impériale et du chemin communal, sur le bord duquel s'aligne la façade occidentale de l'église s'élève une maison en bois, avec étage en encorbellement, qui date de la fin du XVe. siècle ou du commencement du XVIe.
La façade principale, qui se développe sur la grande route, offre, au rez-de-chaussée, une petite fenêtre surmontée d'une ogive en accolade. Sur le poteau d'huisserie, est sculpté un écusson que masque un volet. Nous avons lu sur cet écusson les mots suivants, en caractères gothiques : Vive le Roy
Sur la même façade sont sculptés deux autres écussons. L'un de ces écussons représente un arbre.
Une haute cheminée en brique, dans laquelle est incrustée une croix en pierre, surmonte le toit.
L'Hôtellerie doit probablement son origine à une de ces maisons hospitalières, si répandues au moyen-âge, dans lesquelles les malades de la contrée étaient reçus et soignés, et où les voyageurs pauvres et infirmes étaient sûrs de rencontrer une généreuse hospitalité." (A de Caumont 5-131)

A côté de l'église

L'Hôtellerie : Manoir de Blanche de Castille

L'Hôtellerie : Manoir de Blanche de Castille

L'Hôtellerie : Manoir de Blanche de Castille

 

 

Liens :