Le Pin

 

 

Le Pin en Lieuvin :

"Second doyenné de l'archidiaconé du Lieuvin, le doyenné de Moyaux est lui à cheval sur nos départements du Calvados et de l'Eure. Comme pour Cormeilles, le siège du Doyenné est très excentré. A l'exception de la paroisse du Pin, dit aussi Le Pin en Lieuvin, toutes ses paroisses sont au sud de Moyaux, le doyenné s'étendant jusqu'à Courtonne" (societehistoriquedelisieux.fr)

"Le Pin-en-Lieuvin, Ecclesia de Pynu, de Pin.
Cette localité, traversée par la voie antique de Lisieux à Pont-Audemer, a très probablement une origine romaine. Dans la campagne, à l'est de l'église, on a trouvé des tuiles à rebords et des substructions. De plus, il existe dans un bois, situé à une demi-lieue de l'ancienne voie romaine, un camp carré qui doit dater aussi de cette même époque" (A de Caumont 5-55)

 

Eglise Notre-Dame

XVIe siècle.

"L'église ne paraît pas remonter au-delà du XVIe. siècle : tous ses murs sont construits en blocage formé de silex non taillés, genre de construction dont il est impossible de préciser la date; mais la plupart des contreforts, qui sont en pierre de taille, portent le cachet de la dernière époque ogivale, ainsi que celles des fenêtres qui n'ont point été mutilées. La tour, en avant-corps sur le pignon occidental, accuse parfaitement aussi ce même XVIe. siècle. Elle est carrée, construite en grand appareil, avec deux contreforts sur chaque côté, mais posés sur les angles. Elle est terminée par une sorte de dôme en ardoise, surmonté d'une lanterne qui date probablement du XVIIIe. siècle. Beaucoup de retouches ont été faites alors dans l'église, car on lit sur les panneaux de la porte d'entrée, sur les fenêtres et ailleurs, les dates 1664, 1770, 1773...
L'if du cimetière mesure environ 8 pieds de circonférence à sa partie moyenne." (A de Caumont 5-55)

Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame - Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame - Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame

Le Pin : Eglise Notre-Dame

 

Mairie (ancien presbytère)

XVIIe siècle.

Le Pin : Mairie (ancien presbytère)

Le Pin : Mairie (ancien presbytère)

 

Château de la Pomme

Est-ce celui dont fait mention Arcisse de Caumont ?

"Il existe aussi sur cette même paroisse, tout près de l'église, une belle habitation moderne, construite il y a quelques années par M. du Hauvel. Elle est entourée d'un beau parc.
Ce château occupe remplacement d'un ancien fief, car on voit encore dans les dépendances un colombier octogone du XVIe. siècle ; mais j'ignore le nom qu'il portait." (A de Caumont 5-62)

Parc de l'ancien Château de la Pomme (patrimoine-de-france.com)

Sur D41, proche du carrefour avec D510 (49°12'34.3"N 0°20'22.2"E)


Sur J.Y. Merienne

 

Château du Pin

XVIIe siècle. Avec pigeonnier. MH

Les hêtraies du château sont un site classé


Le Pin - Hêtraies du château
(DREAL Basse-Normandie)

"C’est probablement la famille Achard, propriétaire des terres sous l’ancien régime, qui fait construire une demeure seigneuriale au XVII è siècle (Inv MH juillet 1965)."

Il fait suite à un château situé non loin de l'église d'après Arcisse de Caumont :

"Ce chastel ou chasteau du Pin est un monument archéologique intéressant. Il est situé non loin de l'église. Il a été figuré dans l'Abécédaire d'archéologie et dans l'Histoire sommaire de l'architecture au moyen-âge.
Ce château est peu considérable, mais fort curieux ; il offre deux enceintes entourées de fossés. La première enceinte ou basse-cour présente la forme d'un demi-cercle, dont le grand diamètre est de 120 pieds et le petit diamètre de 76.
La seconde enceinte est ovale. Elle renferme les ruines d'un donjon carré-long, dont les murs, épais de 8 pieds, s'élèvent encore, d'un côté, à une hauteur de 10 à 12 pieds ; ils sont revêtus de petites pierres cubiques fort régulières, comme on en voit dans les murailles romaines : ce qui déjà nous autoriserait à assignera cette construction une date assez reculée, quand nous ne saurions pas que le seigneur du Pin assistait à la bataille d'Hastings. Ce donjon, l'un des plus petits que j'aie observés,..
Il est probable que la destruction de cette forteresse date de l'année 1374...
Charles-le-Mauvais était seigneur de Pont-Audemer, c'était pour le Pin un voisin dangereux...
À ce premier château en a succédé un autre, qui mérite aussi de fixer l'attention. Il a été reporté de l'autre côté de l'église, vers le Faulq. Je crois qu'on doit l'attribuer au règne de Louis XIV...
Tout porte à croire que ce nouveau château du Pin a été construit par la famille Achard, qui possédait cette terre aux XVIIe. et XVIIIe. siècles." (A de Caumont 5-58)

Au nord-ouest, D51 puis D265A en direction du Faulq (49°13'14.3"N 0°19'42.3"E) Très visible


Sur Google Street View

 

Motte castrale

à deux enceintes, du Xe ou XIe siècle.

 

"Maladrerie.— Il y avait encore au Pin une maladrerie qui fut réunie, en 1698, avec les autres établissements de ce genre à l'Hôpital général de Lisieux." (A de Caumont 5-63)

 

 

Liens :