Colombiers-sur-Seulles

 

 

Au nord d'Amblie, sur les rives de la Seulles.

 

Eglise Saint-Vigor

Monument Historique

XIe, restaurée au XIXe, tour-clocher aux MH
"La construction date de la fin du XIe et début XIIe. Le clocher d'architecture romane eset de 1096..."

"Colombiers-sur-Seulle présente une église romane presque complète. Cette église paraît avoir été construite d'un seul jet, et avec des matériaux qui ont permis de donner beaucoup de régularité à l'édifice. Il est malheureux que, pour se procurer plus de jour, on ait défiguré presque toutes les anciennes fenêtres pour leur substituer des ouvertures modernes hors de proportion avec la hauteur des murs. Les modillons et la corniche sont assez bien conservés autour du choeur et de la nef.
Mais ce qui mérite surtout d'être remarqué, c'est la belle tour, placée latéralement entre choeur et nef du côté du Nord. Nous n'en avons guère de cette époque qui soient aussi bien conservées et qui offrent des proportions aussi satisfaisantes. Elle est ornée sur ses quatre faces d'arcalures et de fenêtres étroites, hautes et cintrées, et couronnée par une belle pyramide à quatre pans.
J'ignore quelle est la date de cette église ; mais je suppose qu'elle n'est pas antérieure à la fin du XIe. siècle, ou au commencement du XIIe."
(A de Caumont 3-538)

Au sud de D176 (49°17'36.0"N 0°30'43.1"W)

Colombiers-sur-Seulles - Eglise Saint-Vigor

 

Château du Baffy

Utilisé comme hôtel.
"le château figurait comme le centre de communications de la Seconde Guerre Mondiale pour la BBC." (chateaudubaffy.fr)
Plusieurs cartes postales anciennes sur le site de J.Y. Merienne.

"La plupart des seigneurs de Colombiers n'habitèrent jamais le château qui ne fut qu'une simple maison datant de la première moitié du XVIIIe siècle. Louis Boula, appelé Comte de Colombiers, hérite de ce domaine dans la seconde moitié du XIXe siècle. Dans les années 1875, il fait ajouter le pavillon carré à la maison, lui donnant ainsi des allures de château avec son jardin d'agrément. Ruiné, il doit vendre en 1884 ce qui reste du domaine."

Colombiers-sur-Seulles : Château du Baffy

Près de l'église (49°17'32.4"N 0°30'37.9"W)

Colombiers-sur-Seulles - Château du Baffy
Sur commons.wikimedia.org

 

Ferme de la dîme

XVIIe au XXe siècle

"La ferme de la dîme dépendait de la seigneurie de Colombiers-sur-Seulles. Différentes époques couvrent cette terre et ses bâtiments. Les granges au fond de la cour, dateraient de la fin du XVIIe, début XVIIIe siècle. Les bâtiments très anciens ont été remaniés dans le courant des XIXe et XXe siècles, notamment les fenêtres rectangulaires..."

Derrière le château. Rue du Bout du Bas (49°17'33.2"N 0°30'37.6"W)

Colombiers-sur-Seulles : Ferme de la dîme

 

Menhir des Demoiselles

Neolithique. MH, wikipedia

Le « menhir des Demoiselles » ou de « la Pierre Debout » au lieu dit La Pierre, classé au titre des monuments historiques par la liste de 1889.
Le tumulus funéraire.

"La voie romaine de Bayeux au Bac-du-Port passe au Nord de l'église, au haut du coteau qui domine la vallée de la Seulle, et plusieurs antiquités remarquables s'observent encore à peu de distance de ce chemin.

Ainsi l'on voit en face du village, sur le côté droit de la route, une pierre brute de 7 pieds de hauteur, implantée en terre comme une borne, à laquelle se rattache une sorte de culte religieux et que la Société française d'archéologie a achetée avec le terrain environnant afin de la conserver. Près de cette pierre, on mit à nu sur le côté gauche de la voie, en 1826, un certain nombre de cercueils grossiers formés de pierres plates placées sur le champ. Dans chacune de ces cavités, qui étaient à peine à 1 pied de profondeur, on trouva des squelettes avec des sabres et des agrafes ou boucles qui avaient été argentées...

on voit encore à Colombiers, au Sud de la voie romaine et à très-peu de distance de la pierre que je signalais tout à l'heure, un tumulus très-allongé, formé de pierres sèches, dans lequel on a trouvé, il y a environ 30 ans, une cavité arrondie formée par de grosses pierres implantées dans le sol ; elle était remplie d'un grand nombre d'ossements humains à moitié brûlés" (A de Caumont 3-539)

 

Voir aussi :

- Grand Pont et Petit Pont sur la Seulles qui font l'objet d'un recensement à l'inventaire général du patrimoine culturel.
- Lavoir sur la Seulles qui fait l'objet d'un recensement à l'inventaire général du patrimoine culturel.

 

 

Liens :