Cartigny-l'Epinay

 

 

Cartigny-Lépiney et Cartigny-Tesson

Cartigny-Lépiney ne doit pas être confondu avec Cartigny-Tesson, autre nom de Sainte-Marguerite-d'Elle.

 

"L'église de Lépiney a été abattue, et le moellon qui en est provenu a été converti en chaux: c'était, autant qu'il m'en souvient, une église dont quelques parties pouvaient dater du XIIIe. siècle, mais dont d'autres étaient du XVIIe. La tour se terminait par un toit en bâtière, comme celle de Cartigny"
(A de Caumont 3-733)

 

"L'église, sous l'invocation de saint-Pierre et de saint-Paul, est en partie du XIIe siècle, remaniée aux XVIIe et XIXe siècle. Près de l'église, se trouve une ferme importante appelée la Prébende. Le curé recevait une des 35 prébendes dont disposait le chapitre de la cathédrale de Bayeux.
Il y aurait eu à Cartigny une maison où l'on offrait asile à ceux qui étaient atteints de la lèpre.
Par ordonnance du roi Charles X, en date du 6 janvier 1826, la commune de l'Epinay-Tesson est réunie à celle de Cartigny qui doit s'appeler désormais Cartigny-l'Epinay." (PDF de Cartigny-l'Epinay)

 

Eglise Saint-Pierre

XIIe siècle, remaniée

"L'église de Cartigny se compose d'un choeur à deux travées, d'une nef à trois travées, et d'une tour carrée, à trois étages, couronnée d'un toit à double égout, placée à l'extrémité occidentale de la nef. Les modillons du choeur sont surmontés d'une arcature rectangulaire, comme nous en avons déjà signalé dans l'arrondissement de Bayeux.
La porte méridionale, dont le tympan est orné d'un quatrefeuilles et dont les colonnettes supportent l'archivolte, appartiennent au style ogival primitif. Les modillons taillés en biseau que l'on voit encore au sommet du mur méridional de la nef, me paraissent annoncer que cette église date en partie du XIIIe. siècle. Les ouvertures auront été modifiées. La tour doit être d'une autre époque et moins ancienne." (A de Caumont 3-732)

Cartigny-l'Epinay : Eglise Saint-Pierre

Cartigny-l'Epinay : Eglise Saint-Pierre

Cartigny-l'Epinay : Eglise Saint-Pierre

 

Manoir de l'Épinay (château de Cartigny)

XIXe siècle.

On l'appelle aussi "Les Perrettes" et on propose des chambres d'hôtes (lesperrettes.synthasite.com)

"Cette "maison exceptionnelle", construite en 1878, remarquable par ses mosaïques et sculptures baroques...
Elle fût la demeure de Monsieur Pagny, constructeur des premiers fours à chaux de la région." (relais-historiques.fr)

Sur la D15, en direction du Molaly-Littry. Proche de la route, mais peu visible.
Reconnaissable avec ses tours effilées.

Cartigny-l'Epinay - Château de Cartigny

 

Manoir

Sur D15, de l'autre côté des Perrettes (49°13'42.1"N 0°59'52.8"W)

 

 

Liens :