Sainte-Marguerite-d'Elle

 

 

A l'est : Baynes
Au sud-ouest : Sainte-Marguerite-d'Elle.


cliquer pour agrandir l'image

 

Sainte-Marguerite-d'Elle et Baynes

Commune très étendue (9 communes limitrophes). Elle englobe la commune de Baynes depuis 1965, laquelle avait déjà absorbé les communes de Notre-Dame-de-Blagny, la Haye-Piquenot et Rieu en 1831.

 

Lépiney-Tesson et Cartigny-Tesson

"Le nom de la commune provient d'une part du nom de la paroisse et d'autre part de la proximité de la rivière Elle pour la différencier des communes autrement homonymes. Elle prit les noms successifs de l’Épiney-Tesson en 1793, l’Épinay-Tesson en 1801, Cartigny-Tesson en 1826 (à cause de sa proximité avec Cartigny-l'Épinay) et reçut son nom actuel en 1846." (wikipedia)

Il y a deux "Lépiney-Tesson"
- Lépiney-Tesson qui a été réuni à Cartigny-Lépiney
- Le nom "Lépiney" qui a été ajouté à Cartigny-Tesson.

"L'église de Lépiney a été abattue, et le moellon qui en est provenu a été converti en chaux: c'était, autant qu'il m'en souvient, une église dont quelques parties pouvaient dater du XIIIe. siècle, mais dont d'autres étaient du XVIIe. La tour se terminait par un toit en bâtière, comme celle de Cartigny

En supprimant cette église, on a ajouté à Cartigny le surnom de Lépiney, pour conserver ainsi le souvenir de l'ancienne paroisse de Lépiney, et on a érigé en succursale, après l'avoir agrandie, la chapelle Ste.-Marguerite, chapelle annexe qui se trouvait à l'extrémité de la commune ; cette nouvelle paroisse a reçu la dénomination de Cartigny-Tesson : la chapelle, à laquelle on vient de faire des additions, n'a rien d'ancien : elle paraît dater du XVIIe. ou du XVIIIe. siècle."
(A de Caumont 3-733)

 

Eglise Sainte-Marguerite

Sur D66 : 49°12'27.4"N 1°01'17.9"W

Eglise Sainte-Marguerite-d'Elle

Eglise Sainte-Marguerite-d'Elle - Eglise Sainte-Marguerite-d'Elle

Eglise Sainte-Marguerite-d'Elle

 

Chapelle Notre-Dame de la Route

"à la périphérie de la commune, consacrée le 23 novembre 1953 et bâtie grâce au dévouement de l'abbé Villain (curé de la commune de 1943 à 1954) qui organisa des kermesses, vendit des papiers et des chiffons pour récolter des fonds et aux cotisations des fidèles. Elle remplaça une chapelle en bois et tôles construite par les troupes américaines lors du Débarquement en 1944." (wikipedia)

Au nord-ouest, proche Lison. Sur D11 : 49°13'31.4"N 1°02'51.1"W


Sur Google Street View

 

 

Liens :