Bretteville-le-Rabet

 

 

Rabel ou Rabet :

"Bretteville-le-Rabel, Britta villa la Rabel, Bretta villa le Rabel.
Rabel ou Rabet est le nom du seigneur qui, ajouté à celui de la commune, pouvait la faire distinguer des autres du même nom, notamment de Bretteviile-sur-Laize." (A de Caumont 2-260)

 

Les Templiers à Bretteville-le-Rabet :

"Bretteville-le-Rabet (appelée autrefois la Rabelle) était le chef lieu d’une ancienne préceptorie du Temple" (insolite.asso.fr)

La commanderie, sans doute fondée par les Rabet à la fin du XIIe siècle qui voulaient imiter les seigneurs de Gouvix, alors suzerains de Bretteville... Sur l’emplacement de l’ancienne commanderie, on peut y voir une belle ferme qui porte le nom de l’Hôpital. Il reste encore quelques salles voutées qui datent du XIIIe siècle Le manoir seigneurial, situé en face de l’église paroissiale

Le sol de la commune se compose de terrains appartenant à la formation oolithique (calcaire de Caen) et s’unit aux grandes plaines du nord du département.

 

La mairie et l'église :

Bretteville-le-Rabet : mairie et église

 

Eglise Saint-Lô

XIIe, XVe siècle. MH. Sur Base Mérimée
"Ancien diocèse Bayeux, patronage donné entre 1135 et 1142 à l'abbaye du Plessis-Grimoult par Robert de Bretteville ; édifice début 12e siècle ; baies du choeur 15e siècle ; nef 18e siècle (date 1785 sur porte occidentale)"

"Le choeur, voûté, avec arceaux croisés, et la tour centrale percée de fenêtres cintrées géminées avec toit en bâtière, sont du XIIe. siècle et appartiennent au roman de transition.
La nef, refaite anciennement, n'offre rien d'intéressant et n'a d'ancien que ses contreforts, à l'ouest, et quelques portions de murs. La porte occidentale est de 1780." (A de Caumont 2-268)

Sur D43 : 49°01'30.4"N 0°15'34.2"W

Bretteville-le-Rabet : Eglise Saint-Lô

Bretteville-le-Rabet : Eglise Saint-Lô

Bretteville-le-Rabet : Eglise Saint-Lô

Bretteville-le-Rabet : Eglise Saint-Lô

Bretteville-le-Rabet : Eglise Saint-Lô

 

Croix de cimetière

1857. Sur Base Mérimée

 

Presbytère

XVIIIe siècle (1772). Sur Base Mérimée

Derrière l'église. Visible par la rue des Cadrans : 49°01'29.5"N 0°15'33.8"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Maison près de l'église

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

Sur D43 : 49°01'31.7"N 0°15'34.5"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Château de l'Hôpital

XIIIe, XIXe siècles.
Commanderie, Château de Templiers sur Base Mérimée
"Salle voûtée, seul vestige d'un bâtiment du XIIIe siècle ; incorporée dans le logis du château construit par M. Saint-Jean entre 1850 et 1860 ; commanderie fondée au XIIe siècle par les Rabet de Bretteville ; réunie à la commanderie de Voismer (Fontaine-le-Pin) en 1325 ; chapelle Saint-Jean-Baptiste détruite en 1809 (tableaux à l'église paroissiale) ; ferme et chapelle reconstruite à la fin du XIXe siècle."

La commanderie de Bretteville :
"fondée par Rabel de Tancarville à la fin du XIIe siècle (1148), voulant imiter les seigneurs de Gouvix, alors suzerains de Bretteville. Lors de la destruction de l’ordre des Templiers en 1307, il y avait trois templiers à Bretteville, un commandeur, Martin Renaud, et deux frères. La commanderie qui dépendait du bailliage de Caen fut donnée aux chevaliers de Saint-Jean qui la réunirent en 1325 à celle de Voismer et en jouirent jusqu’à la Révolution. Sur l’emplacement de l’ancienne commanderie, on peut y voir une belle ferme qui porte le nom de l’Hôpital. Il reste encore quelques salles voûtées qui datent du XIIIe siècle ; elles étaient divisées en deux nefs par un rang de colonne supportant les arceaux de voûte, disposition constante à cette époque dans les pièces du rez-de-chaussée" (wikipedia)

Le manoir seigneurial :
"situé en face de l’église paroissiale, subsiste de nos jours. La disposition actuelle du manoir et des autres bâtiments, de la haute et de la basse-cour ainsi que du potager et de son pavillon est semblable à celle dessinée en 1755 par Trudaine. Dans la partie la plus élevée est le manoir qui parait du XVIIIe siècle ; des caves voûtées existent dans ce manoir qui a la forme et les dimensions de beaucoup d’autres maisons féodales de la plaine de Caen. Entouré d’écuries, d’étable, remise, grange, pressoir et four à pain, il a conservé sa vocation agricole jusqu’au milieu du XXe siècle. Un parc, fermé de murs et traversé par un vallon sous lequel coule par intervalles un petit ruisseau connu sous le nom de Muance, y est annexé." (wikipedia)

(patrimoine-de-france.com)

L'ancienne commanderie de Bretteville-le-Rabel était à l'ouest de l'église, au-delà du vallon : c'est aujourd'hui une belle ferme appartenant à M. St.-Jean, maire de Bretteville, membre de l'Association Normande. M. St.-Jean qui a reconstruit une partie des bâtiments, a fait démolir des murs d'une grande épaisseur. La chapelle fut détruite en 1809.
Il reste encore quelques salies voûtées qui servent d'écuries et dont voici l'esquisse : ces salles doivent être du XIIIe. siècle ; elles étaient divisées en deux nefs par un rang de colonnes supportant les arceaux d<^ la voûte, disposition constante à cette époque dans les grandes pièces du rez-dechaussée.
L'ensemble des bâtiments devait former un carré avec une cour au milieu." (A de Caumont 2-261)

"Après la destruction des Templiers, la commanderie de Bretteville passa à l'ordre de Malte qui a joui de la terre jusqu'à la révolution : cette ferme était autrefois désignée sous le nom de l'Hôpital.
On remarque encore à Bretteville un petit château moderne entouré d'un parc muré et bien planté, qui appartient à M. de Foucault." (A de Caumont 2-262)

Visible par la rue de l'Hopital : 49°01'33.2"N 0°15'43.1"W

Bretteville-le-Rabet : Château de l'Hopital

Bretteville-le-Rabet : Château de l'Hopital


Sur Base Mérimée

 

Le chemin Haussé :

Le Chemin Haussé est une voie romaine appelée également « Chemin du Duc Guillaume » qui longe la commune (wikipedia)

 

En direction d'Estrées-la-Campagne

Rue des Genettes, vers le sud...

Bretteville-le-Rabet

On aperçoit l'église d'Estrées-la-Campagne :

 

Ruisseau de la Muance

Ne pas confondre avec la rivière Muance (wikipedia)

Voir aussi sur Grainville

"Jadis, un fort ruisseau coulait dans la commune, connu sous le nom de Muance. Sa source est à Grainville et il ne coule à Bretteville que par intervalles. Sa largeur est d’un demi-mètre et suffisante pour son volume. Se perdant dans le sol sablonneux et calcaire de la plaine, il se retrouve à 5 km de là, vers le nord, au hameau de Saint-Martin-des-Bois à Saint-Sylvain." (wikipedia)

Chemin de la Muance : 49°01'21.2"N 0°15'43.2"W

Bretteville-le-Rabet : Chemin de la Muance

 

 

Liens :