Victot-Pontfol

 

 

Victot, Pontfol et les Authieux sur Corbon

En 1858, Victot (120 habitants en 1856) absorbe Pontfol (114 habitants) et Les Authieux-sur-Corbon (57 habitants)

 

Carte

Au nord-ouest = Victot (église, château, école)
A l'est = Pontfol (chapelle, haras de Bouttemont et plus haut le manoir de la Vigannerie)
Au sud = Les Authieux-sur-Corbon


Sur Geoportail

 

Victot

 

Cadastre de 1812

Sur archives.calvados.fr


agrandir sur archives.calvados.fr

 

Eglise de Victot

XIXe siècle. Reconstruction ? L'ancienne était sous l'invocation de Saint-Denis.

Sur Patrimoine-religieux.fr

A l'époque d'Arcisse de Caumont, la description de l'ancienne église :

"'église de Victot n'offre rien de suffisamment caractérisé ; il paraîtrait pourtant qu'une partie des murs latéraux du côté du nord remonteraient à l'époque romane ; mais ils ont été, en majeure partie, refaits quand on a percé les fenêtres modernes; d'ailleurs, ils ont été exhaussés et les parties que je crois anciennes ne s'élèvent pas au-dessus d'une certaine hauteur.
Le reste de l'église doit appartenir à plusieurs époques; mais beaucoup plus modernes. Le chevet, à pans coupés, peut dater du XVIe. siècle ou de la fin du XVe. Dans la façade occidentale, on voit deux ouvertures en ogive qui peutêtre ont renfermé les cloches anciennement. Le clocher actuel est en bois, recouvert d'ardoise, et se compose d'un carré et d'une flèche très-élancée. De petites lucarnes sont appliquées sur quatre des angles de l'octogone, à sa base.
Un porche en bois précède la porte occidentale.
Cette église, qui se présente bien dans le paysage et qui est tout près du château, est sous l'invocation de saint Denis." (A de Caumont 4-148)

Sur D49 : 49°09'54.2"N 0°01'05.6"W

Eglise Saint-Denis de Victot

Eglise Saint-Denis de Victot

Eglise Saint-Denis de Victot - Eglise Saint-Denis de Victot

Eglise Saint-Denis de Victot

 

Château de Victot

XVIe siècle. MH, Wikipedia. Sur Base Mérimée
"Si Pierre-Alexandre Aumont doit être considéré comme le véritable fondateur de l'écurie de course de Victot, il n'est pas le constructeur des bâtiments des haras de Victot, bâtis en pan de bois. Ces derniers figurent déjà sur le cadastre napoléonien levé en 1812. On doit donc en faire remonter logiquement la construction à son père, Pierre, fournisseur général de la grande Armée, qui acquit Victot en 1798. Il avait déjà consacré sa vie à l'élevage dans les domaines nombreux de Beuvron, Corbon, Thiéville et Victot. La passion chevaline animait la famille d'Aumont depuis le 17e siècle. A sa mort survenue en 1836, Pierre-Alexandre, son fils préféré, reçut en héritage Victot, les autres sites étant partagés entre ses autres enfants. Aussi, nous avons un ensemble qui remonte au tout début du 19e siècle avec quelques modifications intervenues dans les soubassements et des extensions des écuries latéralement qui ne gênent nullement la perception d'ensemble depuis cette grande cour. Lorsque l'on regarde plus en détail ces constructions à un seul niveau, la structure du pan de bois diffère entre l'aile est et l'aile ouest, cette dernière paraissant issue d'une reprise ultérieure. Toutefois, les cartes postales du début du siècle nous les montrent identiques à l'état actuel. L'extension des écuries à l'est modifia simplement les lieux par le percement d'un passage donnant accès aux nouveaux bâtiments. Un seul bâtiment, à l'angle sud-ouest est venu en extension contre le pignon de l'aile ouest. Pour le reste, les bâtiments n'ont guère été modifiés."

"construit pour la famille Boutin et acheté en 1798 par Pierre Aumont, fournisseur en chevaux des armées napoléoniennes. Les façades, les toitures et les douves font l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 27 juillet 1953, le reste, y compris les bâtiments du haras et l'ancienne église paroissiale Saint-Denis de Victot, est inscrit (wikipedia)

"Le château de Victot, construit en brique et en pierre de taille, avec ses tourelles, ses toits garnis encore de tuiles vernies, ses fossés pleins d'eau, nous montre ce qu'était, à la fin du XVIe. siècle, l'architecture des châteaux en pierre dans cette partie du Calvados...

Victot eut d'abord des seigneurs qui portèrent son nom. Calin Labbey, écuyer du connétable Duguesclin, qui fait la tige de la maison de Labbey de La Roque, épousa Isabelle de Victot, fille de Jean de Victot, écuyer. A la fin du XIVe. siècle, Robert Caperon était seigneur patron de St.-Denis de Victot; au XVIe., c'est la famille Boutin que nous trouvons en possession de la terre. En 1540, Michel Boutin fit ses preuves devant les Élus de Lisieux. Philippe Boutin, seigneur de Victot, entra en partage avec Robert de Tournebu, seigneur de Pont-Mauvoisin et bailli de Lisieux, des biens du président de Croismare, le 15 mars 1595, comme ayant épousé Geneviève de Boutin.
Les Boutin étaient encore en possession de Victot à la fin du XVIIIe. siècle.
Cette famille était originaire de la vicomte de Vire." (A de Caumont 4-149)

En face l'église : 49°09'58.8"N 0°00'56.9"W

Victot-Pontfol : Château de Victot

Victot-Pontfol : Château de Victot
2017-03-24

Victot-Pontfol : Château de Victot
2019-04-14

 

Chapelle du château

Chapelle Saint-Denis et cimetière

Sur Patrimoine-religieux.fr

En face de l'église : 49°09'57.6"N 0°01'01.0"W

Chapelle Saint-Denis

 

Ecole (Mairie)

Sur D49 : 49°09'47.4"N 0°00'56.9"W

Ancienne école de Victot (Mairie)

 

Presbytère

A vendre en 2019 : "ancien presbytère de 1850, façe au château de victot-Ponfol" (logic-immo.com)

Près de l'école. Sur D49 : 49°09'49.2"N 0°01'03.7"W

 

Manoir du Vieux-Conches

"Outre le château de Victot, il y a, sur le territoire de la paroisse, un manoir qui se nomme le Vieux-Conches ; on y trouve une chapelle fondée sous l'invocation de saint Martin." (A de Caumont 4-150)

Sur D49 : 49°10'04.6"N 0°01'50.0"W (Invisible)


Sur Google Street View

 

Manoir du Lieu Collet

"DETERVILLE Philippe, Le charme discret des Manoirs du Pays d’Auge, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1985, pp. 235-237 Victot-Pontfol, Le Manoir du Lieu-Collet, Manoir du Lieu-Collet, CDMPA, pp. 265-237; escalier monumental à jour carré avec volées droites, palier de repos et double départ avec balustres à arcades" (societehistoriquedelisieux.fr

Au nord, sur D117 : 49°11'02.4"N 0°01'07.3"W (invisible)

Victot-Pontfol : Manoir du Lieu Collet

 

Voir également, au nord. Par D117 : 49°10'36.4"N 0°00'14.9"W

 

Pontfol

En 1858, Victot (120 habitants en 1856) absorbe Pontfol (114 habitants) et Les Authieux-sur-Corbon (57 habitants)

Pontfol, ecclesia de Ponte stulto, ecclesia de Pontefoli, Puntfol.

 

Cadastre de 1812

Sur archives.calvados.fr


Agrandir sur archives.calvados.fr

 

Carte actuelle sur Geoportail à comparer avec le cadastre napoléonien :
La D16 est l'ancien "Chemin vicinal de la Route à Beaumont" qui passait à côté de l'église.


Sur Geoportail

 

Où habitait la famille de Beaurepaire ?

Paul de Beaurepaire, sieur de Pontfol, époux d'Anne Carré : archives.calvados.fr

Sur les registres paroissiaux : Pontfol p 301/540
"Trois octobre 1743 : un fils né en légitime mariage de Messire Paul de Beaurepaire et de Noble Dame Anne Catherine Carré, seigneur et dame de cette paroisse... nommé Jean Baptiste Paul par Messire Jean Baptiste Henri Jacques de Beaurepaire comte et seigneur de Louvagny "

Pontfol p 282/540 (droite)
"du légitime mariage de Messire Paul de Beaurepaire Seigneur de Pontfol et de Noble Dame Marie Opportune Brunot…"

Voir aussi ma page : Louvagny

 

Chapelle Saint-Martin de Pontfol

reste de l'ancienne église de Pontfol. L'église des Authieux-sur-Corbon a été détruite au début du XIXe.

Sur le cadastre napoléonien : archives.calvados.fr

Sur Patrimoine-religieux.fr

"L'église de Pontfol est peu intéressante. La façade moderne, ajoutée à l'église ancienne, offre un portail toscan surmonté d'une tour carrée avec fenêtres en ogives, mais de ces ogives comme essayaient de les faire les maçons de campagne il y a quelques années, c'est-à-dire qu'elles sont disgracieuses."
(A de Caumont 4-180)

Chemin de Pontfol : 49°09'52.0"N 0°00'20.9"E

Chapelle Saint-Martin de Pontfol

Chapelle Saint-Martin de Pontfol
2017-03-24

 

Manoir de la Vigannerie

Site officiel - Vente de Calvados :
https://www.calvados-dupont.fr

Appelé "La Vigagnerie" par Arcisse de Caumont (vers 1850) :

"Le manoir de la Vigagnerie était un fief sur Pontfol. Ce manoir, construit en bois, avait une chapelle, et probablement des fossés ; le tout a été démoli, il y a quelques années, et reconstruit par le propriétaire, M. Goupil de Pontfol, membre de l'Association normande. On y voyait deux magnifiques épis en terre cuite : ces deux épis occupaient les deux extrémités du toit du manoir. M. Goupil, forcé de les démonter quand il a détruit l'édifice dont ils formaient le couronnement, les a fait déposer sur des tablettes. Là, on peut les examiner de près et voir comment les pièces creuses, posées les unes au-dessus des autres, et maintenues au centre par une longue lige de fer formaient l'élégant assemblage dont le dessin ci-joint offre l'image parfaitement exacte. C'est, comme on le voit, un vase élégamment monté sur un piédestal et duquel sortent quatre tiges qui s'inclinent et se terminent en fleur d'artichaut. Le tout est surmonté d'une pomme sur laquelle un pélican se saigne pour nourrir ses petits de son sang. Le bleu, le vert, le blanc et le jaune sont les couleurs dominantes de la couverte métallique qui a conservé tout son éclat après deux ou trois siècles : tout porte à croire, en effet, que cet épi date de la fin du XVIe. siècle. Le manoir sur lequel il se trouvait paraissait en effet de cette date." (A de Caumont 4-181)

Sur D16 : 49°10'29.5"N 0°00'25.8"E

Victot-Pontfol : Manoir de la Vigannerie


Sur calvados-dupont.fr

 

Haras de Bouttemont

Site officiel :
http://bouttemont.fr

Correspond à "La Cour Poignant" sur le cadastre napoléonien (à vérifier) : voir sur archives.calvados.fr

Sur D16 : 49°10'01.9"N 0°00'11.7"E

Victot-Pontfol : Haras de Bouttemont

Victot-Pontfol : Haras de Bouttemont

 

Manoir de Pontfol

Site officiel :
http://manoirdepontfol.com
"Le bâtiment principal fut construit en 1550, probablement par Henri de Pontfol ou Jacques, son fils. Il a, au long de son existence, quitté sa fonction de lieu de villégiature pour devenir une exploitation agricole. Le manoir était deux fois plus grand à l’époque. Il a partiellement brûlé au XVIIIe siècle et a été amputé de sa moitié !...
Le 13.09.1773 (Archives Nationales – Minutier Central des Notaires – Etude Arnould, cote XIV-438) Louis Fleuriau (? – 1787) achète à Joseph Cadet et Angélique Fortier la terre et seigneurie de Pontfol en Normandie, baillage de Pont l’Evesque, dont lui et sa descendance porteront désormais le nom..." (https://manoirdepontfol.com/un-peu-dhistoire/)

http://www.tourisme-dozuleen.fr/manoir-de-pontfol/

Chemin de Pontfol, après la chapelle : 49°09'51.4"N 0°00'25.1"E


Sur chambresdhotes.org

Je ne pense pas que cette maison soit au Manoir de Pontfol (ndr) :


Sur chambres-hotes.fr

 

Manoir d'Herbigny

Accessible par D117 : 49°10'17.5"N 0°00'30.0"W ou maison proche : 49°10'16.6"N 0°00'31.6"W

Sur le registre paroissial de Pontfol p 170/448
"Ce jourd'huy quatrième jour de septembre 1719 a été inhumé dans l'église de ponfol () noble dame Catherine de poullain veuve de Messire Jean Jacques Lambert seigneur d'Herbigny, âgée de quatre vingt huit ans environ est décédée dans la maison principale du manoir dudit lieu d'Herbigny..."

"Jehan de Saint-Germain, écuyer, céda à l’évêque de Lisieux, le 20 novembre 1405, moyennant six sols, un pré sis « près de la Planche au Tremble », à Courtonne-la-Meurdrac (Cartulaire de Thomas Basin). C’est lui, sans doute, qui épousa avant 1417 une demoiselle de Béthencourt qui reçut en dot le fief d’Herbigny, à Victot (vicomté d’Auge) tenu de Dozulé (A.N., P. 305, Aveu de Dozulé du 4 février 1417). (societehistoriquedelisieux.fr)

 

Les Authieux-sur-Corbon

En 1858, Victot (120 habitants en 1856) absorbe Pontfol (114 habitants) et Les Authieux-sur-Corbon (57 habitants)

"L'église des Authieux-sur-Corbon a été démolie il y a 35 ans environ ; la paroisse a été réunie à Victot.
Cette église avait de petites dimensions et offrait peu d'intérêt, si l'on s'en rapporte au souvenir de ceux qui l'ont vue debout...
En général, dans les communes nommées Les Authieux, Altaria, nous avons trouvé deux églises ou chapelles : j'ignore s'il en a existé deux aux Authieux-sur-Corbon à une époque ancienne." (A de Caumont 4-150)

 

Cadastre de 1812

Sur archives.calvados.fr


Sur archives.calvados.fr

 

Croix des Authieux

Ancienne église emplacement présumé Lieu dit « Croix des Authieux » (http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6925)

Emplacement de l'église sur archives.calvados.fr

Sur D16 : 49°09'25.6"N 0°00'19.0"W

Victot-Pontfol : Croix des Authieux

Victot-Pontfol : Croix des Authieux
2019-08-03

 

 

Liens :

 

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6925