Reviers

 

 

Carte : la Mue et la Seulles

A l'ouest : le pont de Reviers sur la Seulles et la commune de Banville avec son ancien camp romain :


Sur Geoportail

 

Eglise Saint-Vigor

XIIIe, XVe, XVIe siècles.

"L'église de Reviers a été reprise en sous-oeuvre et presque complètement refaite à l'extérieur ; mais quand on examine l'intérieur, on remarque d'abord sous la tour, placée à l'ouest, une porte romane, puis à l'intérieur de la nef, du côté du nord, des arcades romanes communiquant au collatéral, lesquelles sont portées sur de grosses colonnes cylindriques à chapiteaux romans. Ces arcades sont légèrement ogivées comme beaucoup d'arcs de transition.
Les arches qui communiquent de la nef au collatéral du sud ont été refaites il n'y a pas longtemps. La nef n'est pas voûtée.
Le choeur offre encore quelques colonnes avec chapiteaux de transition, mais il a subi bien des reprises depuis l'origine. Les voûtes, en pierre, doivent être de la fin du XVe siècle ou du commencement du XVIe : à l'intersection des arceaux qui couvrent le sanctuaire, on voit en relief la sainte Vierge tenant le corps de Jésus-Christ mort, étendu sur ses genoux, sujet qui a été reproduit principalement à cette époque ; à l'intersection d'autres arceaux on voit des écussons. La tour appliquée à l'extrémité occidentale et sous laquelle existe l'entrée principale de la nef peut dater du XIIIe siècle ; mais le parapet porté sur des mâchicoulis et le toit en pierre qui la surmontent doivent être beaucoup moins anciens, peut-être même du XVIIe siècle.
On dit qu'il existe un caveau sous le choeur." (A de Caumont 1-366)

D35 puis rue de l'Eglise : 49°18'03.1"N 0°27'56.4"W

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor - Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

 

Intérieur

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor - Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

Reviers : Eglise Saint-Vigor

 

Chapelle Sainte-Christine

XIIe, XIIIe siècle. MH, wikipedia. Photos sur Base Mérimée

"Près de l'église est une chapelle qui sert aujourd'hui de grange et dont l'architecture est intéressante : une porte d'entrée dans le mur occidental montre des archivoltes garnies de losanges et de têtes plaies.
Les fenêtres ont la forme d'ogives, mais d'ogives de la première époque, et telles qu'on en faisait dans la deuxième moitié du XIIe siècle. Tout ce que l'édifice présente de caractéristique se rapporte aussi à cette époque.
Sous le pavé de la chapelle, on a trouvé beaucoup de cercueils en pierre contenant des squelettes : l'un d'eux avait au doigt un anneau orné d'une pierre de couleur ; d'autres cercueils contenaient des boucles d'oreille, des anneaux, de petits vases en verre ou en terre : depuis que je suis allé à Reviers, MM. Lambert, de Sallen et de Marguerye ont fait ouvrir une des sépultures qui restent, et ont trouvé, avec des ossements, un petit objet en argent.
Il existe aussi des tombes en-dehors de la chapelle, notamment dans la cour du presbytère qui l'avoisine au nord." (A de Caumont 1-367)

En face de l'église, dans une cour : 49°18'03.1"N 0°27'59.5"W

Reviers : Chapelle Sainte-Christine


Sur Base Mérimée

 

Château de Reviers

XXe siècle (1918)

Abritant aujourd'hui la Communauté de communes, Action Théâtre, Vert Lézard et l'Aéromodel club

24/10/2017 : Reviers. Le château en passe d’être vendu
"Le château de Reviers (Calvados), près de Courseulles-sur-Mer, a été mis en vente 360 000 € par la communauté de communes (CDC) Seulles Terre et mer (ex-CDC d’Orival)." (ouest-france.fr)

"Au château, une plaque avec un texte explique qu’il aurait été construit au XIXe siècle à l’emplacement d’une motte féodale appartenant aux seigneurs de Reviers. Les descendants de ces seigneurs auraient transformé l’édifice en manoir.
"Le nouveau seigneur, Henry Carbonnel de Canisy, laissa la demeure à l’abandon, allant habiter au château de Fontaine-Henry. En 1875, son héritier, Henry de Canisy, après avoir apporté de grandes améliorations au château, l’a vendu à Albert Michel, négociant. Ce dernier l’a cédé à un anglais en 1919."
(ouest-france.fr)

"La famille de Reviers était puissante au XIe. siècle ; elle possédait, à Reviers, un château fort qui fut confisqué en 1343, par Olivier de Clisson, père du connétable, et donné à Gilles d'Espagny." (A de Caumont 1-369)

22 rue des Moulins : 49°18'16.3"N 0°27'50.9"W

Château de Reviers

Château de Reviers


Sur Google Street View


Sur lamanchelibre.fr

 

Menhir dit Pierre debout

Néolithique. MH

Dans un champ sur D35, direction Douvres-la-Délivrande : 49°18'07.0"N 0°27'19.5"W

 

Sépultures de la Hoguette :

"Sur la hauteur nommée la Hoquette, au-delà et à l'est de la rivière, on a trouvé des cercueils et d'autres sépultures avec divers objets sur lesquels je n'ai pu recueillir que des renseignements assez vagues : ces tombeaux devaient remonter à une époque assez reculée du moyen âge, si même ils n'étaient des derniers temps], de l'ère gallo-romaine. La voie romaine de Bayeux au Bac-du-Port dont nous aurons occasion de parler dans la suite de nos recherches, passait à Reviers, tout près des sépultures de la Hoguette." (A de Caumont 1-368)

 

 

Liens :