La Gohannière

 

 

"La Sée découpe encore au nord cette commune, et forme sous son église une petite presqu'île ; le ruisseau de la Gohannière la limite à l'ouest, celui de la Repautaille à l'est, une ligne à peu près idéale au sud. Elle s'incline sur les flancs du côteau, et, couronnée par le bois du Hamel, elle plonge ses pieds dans les prairies humides appelées Val-de-Sée dans Cassini, à travers lesquelles se promène le cours calme et tortueux de la rivière. On soupçonne que la voie romaine d'Avranches à Vire passait par Saint-Brice et la Gohannière, où se trouvent quelques noms significatifs, le Perron, la Perrière, pour franchir le gué de Tirepied, et se diriger sur Vire selon une ligne jalonnée par de vieux tronçons de route et des noms topographiques : Tirepied, la Ferrée, Saint-Georges de-Livoye (ou la Voie), Notre-Dame-de-Livoye, le bois de César.."
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 80 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

A l'est : Ruisseau de l'Etang, affluent de la Sée : voir ma page

 

Origine du nom des villages

"La Gohannière s'appelle Gohanneria vel Gohennaria dans le tableau de 1745. L'individu fonde la maison, la famille forme le hameau, le hameau devient le village, et le village la paroisse. Jehan élève une habitation, ses enfans, les Jehan, se groupent alentour et forment la Jehannière, le hameau devient village, le village bâtit une chapelle, la chapelle devient église, et la paroisse est fondée. Dans ces métamorphoses, le nom primitif s'altère, la Jehannière devient la Guehannière, et de là à la Gohannière, il n'y a qu'un pas. Les choses se passent généralement ainsi. Si le nom de Jehan n'est pas le nom primitif, ce qui est certain, c'est que le nom de cette commune cache un nom propre, et l'on peut choisir entre les Gohan et les Lagohagne. Ces noms d'ailleurs, dont le germe est si transparent, sont communs partout, et, sans sortir du cercle de la commune"
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 82 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

 

Eglise Saint-Martin

XVIIIe siècle. Trois statues classées aux MH

"A une époque reculée, une église ou chapelle s'est élevée sur le côteau de la Sée, en face de celle de Tirepied, sur le sol où a été bâtie vers 1700 l'église actuelle. Ses vieilles pierres se voient encore dans les angles de cette construction récente; un ancien bas-relief de saint Martin, le patron, a été encastré dans la tour ; une vieille fenestrelle a été conservée dans le côté septentrional, et il y a une tombe de 1586. L'église, telle que nous la voyons, est de forme simple, la nef débordant un peu sur le chœur. La nef a été bâtie en 1724. la tour, terminée en bâtière, un peu plus ancienne, est posée à la face occidentale et forme porche : le portail est cintré, à angles vifs. Le chœur, qui représente probablement la cha pelle primitive, n'offre d'intéressant que sa vieille fenestrelle, la fenêtre cintrée de son pignon, et au-dessous, dans le mur, comme cela se voit assez souvent, une dalle rayée d'une croix...
L'intérieur est presque sans intérêt. Au milieu de cette nudité, le regard ne s'arrête que sur deux tombes, l'une de 1586 et l'autre de 1611, et sur un tableau de l'Assomption, dont le cadre hexagone rappelle le faire du dernier siècle."
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 82 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

Par D104 : 48°42'24.2"N 1°15'17.9"W

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin - La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin - La Gohannière : Eglise Saint-Martin

La Gohannière : Eglise Saint-Martin - La Gohannière : Eglise Saint-Martin

 

Croix de cimetière

 

"Dans le cimetière, non loin d'un de ces vieux ifs qui ont vu naître nos églises et chapelles romanes, est une croix à angles abattus. La croix polygonale nous semble répondre à l'époque gothique, et servir d'intermédiaire entre la jolie croix ronde, qui est romane, et la croix carrée, si dure à l'œil, du siècle dernier et de notre époque. Le cintre, le pilier rond et la croix ronde d'abord, l'ogive, le pilier anguleux et la croix polygonale ensuite, la courbe en anse de panier, le jambage rectangulaire, la croix carrée enfin, telle est la triple époque et la triple forme des croix, qui sont en parfaite harmonie avec l'architecture."
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 82 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

Il ne s'agit pas de celle décrite par Edouard Le Héricher :

La Gohannière : Croix de cimetière

 

Oratoire de La Fizelière

Direction Tirepied. Sur D104E : 48°42'22.4"N 1°15'44.1"W

La Gohannière : Oratoire de La Fizelière

 

Logis de la Gohannière et presbytère :

"Près du cimetière sont quelques restes du Logis de la Gohannière, qui a appartenu à la famille de Blaze.
Le presbytère est la plus belle maison du village : il a conservé quelques parties anciennes, et c'est encore par-dessous son cintre du XVIe siècle qu'on entre dans cette habitation, considérablement modernisée."
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 83 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

Croix-Blanche :

"Sur la route de la Gohannière à la Godefroy est un endroit qu'on appelle la Croix-Blanche, où s'est élevée récemment une croix de bois sur l'emplacement d'une plus ancienne..."
Avranchin monumental et historique, Cantons d'Avranches, Brécey, Ducey, Granville – p 84 - Édouard Le Héricher (books.google.fr)

 

Voir aussi :

- Rives de la Sée.
- Presbytère.
- Calvaire.

 

 

Liens :