Fourneville

 

 


cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

"Fourneville, Fourmevilla, Fournevilla.
La paroisse de Fourneville est située sur la droite de la route impériale d'Alençon à Honfleur, et à 7 kilomètres de cette dernière ville..."
(A de Caumont 4-296)

"La paroisse de Fourneville était placée, avant la Révolution, sous le patronage du duc d'Orléans qui possédait la forêt de Touques...
La fête de saint Yves, second patron de l'église, qui a lieu le 19 mai, attire chaque année un grand concours de pèlerins. Les habitants de la campagne invoquent ce saint, pour qu'il préserve leurs animaux des différentes maladies auxquelles les expose l'intempérie des saisons." (A de Caumont 4-297)

 

Eglise Saint-Pierre

En partie du XIIe siècle.

"L'église, bâtie sur le penchant d'un coteau couvert de pommiers, domine un vallon très étroit au fond duquel sourd une belle source d'eau vive qui donne naissance au ruisseau d'Orange. Ce ruisseau va se perdre dans la Seine, près du village de St.-Sauveur.
La construction de cette église, l'une des plus intéressantes de la contrée, remonte à la fin du XIIe. siècle ou aux premières années du XIIIe .
Les murs, en grossier blocage, étaient percés de fenêtres étroites affectant la forme de lancettes. Cinq de ces ouvertures, trois au nord, et une seule au midi, ont conservé leur forme primitive. Il y a quelques années, plusieurs membres du Conseil de fabrique proposèrent d'élargir les fenêtres afin de rendre l'église plus claire. M. l'abbé Lihard, qui vient de mourir, après avoir desservi cette paroisse pendant 34 ans, combattit avec énergie cette proposition qui, si elle eût été adoptée, aurait enlevé à cette église son cachet primitif.
Deux fenêtres cintrées, trilobées, du XVIe. siècle, trèsébrasées à l'intérieur, remplacent, au midi, d'anciennes fenêtres. Les autres ouvertures, à l'exception de celle du chevet, n'ont aucun caractère...
Le choeur, construit en retrait sur la nef, se termine, à l'orient, par un mur droit soutenu par deux larges contreforts. Une sacristie, du XVIIe. siècle, est accolée au mur septentrional.
A l'extrémité occidentale de la nef s'élève un clocher en charpente, qui renfermait, avant la Révolution, quatre cloches. Les trois cloches qui l'occupent aujourd'hui sont modernes.
La porte ogivale qui donne entrée dans la nef est garnie de plusieurs archivoltes sans moulures, reposant sur des pieds-droits. La disposition du sol a nécessité l'établissement de plusieurs marches pour descendre dans la nef. Le gable est percé d'une fenêtre étroite en forme de lancette."
(A de Caumont 4-297)

(49°21'25.0"N 0°14'09.1"E)

Fourneville : Eglise et mairie

Fourneville : Eglise Saint-Pierre

 

Manoir des Hellains

XVe siècle.

"A peu de distance de l'église, au nord, s'élève sur le plateau l'ancien manoir de Fourneville, qui date du XVIe. siècle. La façade principale, qui regarde le midi, est construite en encorbellement. Le rez-de-chaussée offre deux jolies portes, surmontées d'une ogive en accolade. Sur l'une de ces portes est un écusson entièrement fruste. On remarque, à l'intérieur, une belle cheminée en pierre, ornée de moulures." (A de Caumont 4-297)

Au nord, Chemin des Hellains (49°21'42.1"N 0°14'13.5"E) Invisible... mais annoncé "visible de la route" sur le plan.


Sur Google Street View

 

Manoir des Hunières

XVIIIe siècle

Au nord (49°21'54.1"N 0°14'19.1"E approx.) annoncé "visible de la route" sur le plan.

 

 

Liens :