Beaumont-en-Auge

 

 

"L'apogée de Beaumont est atteint pendant les années 1776-1792 où son collège royal, école militaire, forme de grands esprits comme Pierre-Simon de Laplace, natif de Beaumont, le plus célèbre." (wikipedia)

 

Doyenné de Beaumont :

"le doyenné de Beaumont couvrait tout le terrain entre la Dives et la Touques, il avait la mer de la Manche comme limite nord. Il regroupait 41 paroisses, seules 5 ont disparu de la liste de nos actuelles communes" (societehistoriquedelisieux.fr)

 

Eglise Saint-Sauveur du Prieuré

Prieuré de Beaumont-en-Auge : ancien prieuré bénédictin devenu école militaire dont il reste l'église Saint-Sauveur

XIe, XIIIe, XVe, XIXe siècles. MH, wikipedia

"Le 2 juin 1689, un incendie brûle toutes les maisons du bourg sauf l'église." (wikipedia)

- Miséricordes de l'église de Beaumont

"Le bourg de Beaumont doit son importance au prieuré de Bénédictins que le vicomte de Roncheville (Robert Bertrand), seigneur de Briquebec, y avait fondé en 1060. Guillaume-le-Conquérant, sa femme, leur fils aîné Robert, signèrent la charte de fondation. Ce prieuré dépendait de l'abbaye de St.-Ouen de Rouen.
L'église actuelle du bourg est celle du prieuré; elle a perdu une partie de sa nef; il n'en existe plus qu'une travée ; mais le transept et le choeur sont restés debout et ce sont les parties les plus importantes.
La tour est établie au centre du transept : c'est une tour romane carrée qui, comme on le voit par le petit dessin de M. Bouet, est terminée par une pyramide en charpente, couverte d'ardoises : cette tour montre des fenêtres à plein-cintre, en grande partie murées, et dont on n'aperçoit du dehors que la partie supérieure, le reste étant masqué par la toiture actuelle, qui très certainement est plus élevée qu'elle ne l'était dans l'origine; il faut monter dans les greniers pour voir les portions cachées sous le toit. Je donne, d'après un dessin de M. Bouet, une des bases des colonnettes de ces ouvertures. Il n'y a plus que cette partie de l'église qui puisse être rapportée à la première construction. Tout le reste appartient à l'ère ogivale.
Le dessous de la tour a d'ailleurs été repris en sous-oeuvre. On rapporte qu'en 1612 une partie de la nef (côté droit) et quelques parties du choeur s'écroulèrent, il fallut alors faire des reprises ; mais il est difficile de préciser où elles commencent et où elles finissent. Des quatre piliers qui la supportent deux paraissent refaits au XVe. siècle ; les deux autres (ceux de l'est) annoncent une époque postérieure ; les voûtes du transept paraissent aussi de la fin du XVe. siècle ou du XVIe..." (A de Caumont 4-22)

"La nef, qui a été en grande partie démolie, servait autrefois d'église paroissiale. Le choeur et les transepts étaient réservés aux moines.
Cette nef était plus basse que la travée actuelle, à en juger par quelques traces qui existaient sur le pignon du presbytère. La travée qui reste a dû être exhaussée pour répondre à la hauteur du transept ; elle n'a que des voûtes en bois, et le mur occidental est moderne."(A de Caumont 4-26)

Sur D58 : 49°16'43.4"N 0°06'39.2"E

Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur

 

Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur - Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur

Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur

Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur

Beaumont-en-Auge : Elise Saint-Sauveur

 

Pierre tombale de Robert Bertran fondateur du prieuré :

A l'intérieur de l'église


Sur Wikimedia.org

 

Bourg et maisons


Sur J.Y. Merienne


Sur J.Y. Merienne

 

Ecole militaire de Beaumont

"En 1731, à la mort de Mgr Le Bouthillier devenu évêque de Sens, le duc d'Orléans réunit la mense prieurale à la mense conventuelle et affecte le revenu à la dotation d'un collège qu'il veut créer. Dom Jacques Veytard, bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, sous-prieur de l'abbaye Saint-Ouen de Rouen devient supérieur du collège de Beaumont." (wikipedia)

"Dans les temps modernes, les moines de Beaumont avaient un collège, espèce d'école militaire.
En arrivant à Beaumont par le chemin qui communique à la route impériale de Caen à Rouen, on a devant soi un corps de bâtiments qui appartient aujourd'hui à divers propriétaires. Ces constructions qui ne remontent pas, au-delà du XVIIIe. siècle ou de la fin du XVIIe., étaient, m'a-t-on dit, occupées par les élèves de l'école militaire ; les fenêtres qui s'alignent au-dessus des boutiques établies au rez-de-chaussée étaient celles des dortoirs.
J'avais beaucoup entendu parler de l'école de Beaumont à mon père qui y avait fait une partie de ses études avec son frère; et ces restes, quoique sans aucune valeur artistique, avaient de l'intérêt pour moi.
Le souvenir de l'école militaire de Beaumont était encore vivant dans le pays, il y a quelques années. Il ne reste plus aujourd'hui d'hommes qui aient étudié dans ce collège qui a eu, au siècle dernier, une grande réputation en Basse-Normandie" (A de Caumont 4-227)


Sur Wikimedia.org

 

Pierre-Simon de Laplace

"Laplace est l’un des principaux scientifiques de la période napoléonienne. En effet, il a apporté des contributions fondamentales dans différents champs des mathématiques, de l’astronomie et de la théorie des probabilités. Il a été l'un des scientifiques les plus influents de son temps, notamment par son affirmation du déterminisme. Il a contribué de façon décisive à l'émergence de l’astronomie mathématique reprenant et étendant le travail de ses prédécesseurs dans son Traité de Mécanique céleste" (wikipedia)

- La maison natale de Pierre-Simon, marquis de Laplace. 4 place de Verdun : 49°16'43.3"N 0°06'32.6"E


Sur Google Street View

 

- Statue en bronze de Pierre-Simon de Laplace. Place de Verdun : 49°16'43.9"N 0°06'33.8"E

 

 

Liens :

 

lemonde.fr - Karachi-en-Normandie
"... Niché sur les hauteurs du village, le domaine de 7,5 hectares est coupé en deux par le GR 26, un sentier de randonnée que Thierry Gaubert a longtemps prétendu privatiser..