Barneville-la-Bertran

 

 

Arcisse de Caumont sur la page d'Herbigny ou Mont Saint-Jean (Saint-Gatien-des-Bois) :

"le Mont-St.-Jean aurait été donné aux Templiers par Bertran de Barneville, seigneur de Roncheville, qui a laissé son nom à la paroisse de Barneville, qui s'appelle encore aujourd'hui Barneville-la-Bertran." (A de Caumont 4-301)

Barneville-la-Bertrand, Barnevilla.
J'ai cité, dans ma Topographie gèognostique du Calvados, le vallon de Barneville comme intéressant à examiner par la présence du travertin qui s'y forme encore journellement, mais qui autrefois devait y être bien plus abondant qu'à présent (A de Caumont 4-313)

"Barneville possédait, avant la Révolution, un marché de bestiaux très important, qui a été transféré à Beaumont-en-Auge." (A de Caumont 4-317)

"« Quand je suis arrivé dans ce village, j'ai ressenti un décalage temporel, je l'ai trouvé hors du temps. » Ces mots de Jean-François Bernard, maire, transmettent bien ce que renvoient le charme désuet, et le calme de Barneville. Une petite cité nichée au pied du mont Saint Jean (127 m), où coulent deux ruisseaux alimentant puits, et lavoir, et qui, jusqu'à la Révolution, faisaient tourner de nombreux moulins." (ouest-france.fr)

 

Maisons normandes

"Près de l'église se groupent quelques modestes habitations, qui composent le village." (A de Caumont 4-316)

Barneville-la-Bertran : Maisons normandes

Barneville-la-Bertran : Maisons normandes

Barneville-la-Bertran : Maisons normandes

 

Mairie

Ancien presbytère

Barneville-la-Bertran : Mairie (ancien presbytère)

Barneville-la-Bertran : Mairie (ancien presbytère)

 

Eglise Saint-Jean-Baptiste

XIIe siècle. MH, wikipedia

"L'église, dédiée à saint Jean-Baptiste, est bâtie au fond du vallon qui aboutit à la mer.
La construction de cette église remonte au XIIe. siècle. Les murs, bâtis en travertin, sont soutenus par des contreforts en tuf qui présentent une saillie assez prononcée. Ces contreforts étaient probablement destinés à contrebouter une voûte d'arête, et à empêcher les murs de pousser au vide. Les trois contreforts qui soutiennent le mur septentrional de fa nef, moins saillants que les autres, datent du XIIe. siècle.
De larges fenêtres cintrées, en briques plates, ouvertes quelques années seulement avant la Révolution, éclairent la nef et le choeur.
Le portail occidental, flanqué de deux contreforts saillants en tuf, est percé d'une porte à plein-cintre, en pierre, qui date du même temps que les fenêtres. A gauche de la porte se montre une étroite fenêtre en forme de lancette, aujourd'hui bouchée, qui date de la fin du XIIe. siècle ou du commencement du XIIIe.
Le choeur, construit en retraite sur la nef, se termine à l'orient par un chevet droit ; on remarque au midi les vestiges d'une arcade ogivale, à claveaux extradossés, et une fenêtre bouchée dont la forme accuse le XIIe. siècle.
Entre choeur et nef s'élève, au midi, une haute et belle tour quadrangulaire, qui date du XIIe. siècle. Le rez-de-chaussée, éclairé par deux fenêtres à plein cintre, très-ébrasées à l'intérieur, offre une voûte d'arête dont les arceaux, formés de gros tores, reposent sur des têtes grossièrement sculptées. L'un de ces arceaux a pour appui une espèce de cul-de-lampe, garni de deux boules. La partie supérieure de la tour est percée, sur chaque face, de baies à plein-cintre très-élancées. La corniche, garnie de modillons, supporte un toit quadrangulaire et une pyramide octogone en ardoise.
Cette tour contenait cinq cloches à l'époque de la Révolution. La plus grosse, qui seule avait survécu à la tourmente révolutionnaire été refondue en 1844 ou 1845. La destruction de cette cloche, dont l'inscription rappelait les anciens litres de la famille de Barneville, est très regrettable.

Parmi les peintures qui ornent le choeur, on remarque un ancien tableau représentant le voeu de Louis XIII, et deux toiles modernes données par M. Leroux aîné, ancien propriétaire à Barneville.
L'ancien mobilier, qui était très-riche, a été dispersé pendant la Révolution." (A de Caumont 4-313)

Sur D279 : 49°23'17.6"N 0°11'14.3"E

Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste

Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste - Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste

Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste

Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste

Barneville-la-Bertran : Eglise Saint-Jean-Baptiste

 

Puits

Face à la mairie

Barneville-la-Bertran : Puits

 

Château de Barneville

XVIIe, XVIIIe siècles.
avec parc, sur lequel le paysagiste Louis-Sulpice Varé est intervenu

"Entre le village et l'église s'élève, au milieu d'un parc dessiné à l'anglaise, le château de Mme. de Pieffort." (A de Caumont 4-316)

A côté de l'église

Château de Barneville-la-Bertran

Château de Barneville-la-Bertran

 

Manoir des Vallées

XIIe, XIIIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
" Le manoir des Vallées situé sur les marges de la forêt de Saint-Gatien se rattache aux édifices civils anglo-normands élevés à la fin de l'époque romane ou au début du 13e siècle, associant une salle de réception à l'ouest, ou aula, à un logis principal à l'est, abritant une salle de service au rez-de-chaussée et une pièce d'habitation au-dessus. L'édifice a subi de nombreuses modifications depuis, en majeure partie datables du début du 15e siècle, du 16e siècle (architecture à pans de bois), et du 17e siècle, et enfin des 19e et 20e siècles. Il constitue un des rares exemples connus, sinon subsistants, de l'utilisation à un modeste niveau seigneurial du schéma anglo-normand associant le hall et la pièce d'habitation au-dessus, représentés en Basse-Normandie par les châteaux de Beaumont-le-Richard à Englesqueville-la-Percée, de Loisail, de Glos-sur-Risle, de Fontaine-Henry, de Creully ou de Bricquebec."

"Il fut l'objet de nombreux sondages et relevés archéologiques à la fin du XXe siècle. L'emploi de la pierre de travertin ainsi que son style d'architecture anglo-normand - il associe une salle de reception ou aula à l'ouest à un logis principal à l'est - suggère que le manoir fut bâti au XIIe siècle ou au début du XIIIe siècle" (wikipedia)

"A quelque distance du village, au pied d'un coteau boisé, est situé l'ancien château de Barneville dont la construction est antérieure à la Révolution." (A de Caumont 4-316)

Au sud, sur D279 : 49°22'58.8"N 0°10'59.6"E


Sur Wikimedia.org par NicolasDupuis


Sur Base Mérimée

 

Manoir du Breuil

XVIIIe siècle

"... le Bois du Breuil. C’est un domaine préservé, sous la protection du Conservatoire du Littoral.
Ce bois, très agréable en toute saison, l’est d’autant plus encore à la floraison des rhododendrons sauvages (fin mai/début juin), ainsi qu’à l’automne...
... une allée privée qui mène au Manoir du Breuil, ancienne propriété de la romancière Françoise Sagan." (PDF sur villerville.info)

29/09/2014 : "Le manoir du Breuil, racheté en 2010 par le PDG d'Eurotunnel, est aujourd'hui en travaux." (ouest-france.fr)

L’ancien manoir de Françoise Sagan a été restauré (actu.fr)
"Une légende de la littérature française a vécu près de Honfleur pendant de longues années. À quelques hectomètres d’Equemauville, à Barneville-la-Bertran, Françoise Sagan avait trouvé son havre de paix au manoir du Breuil. Un bâtiment magnifique acheté à l’été 1958 quelques heures après avoir gagné à la roulette au casino de Deauville. Françoise Sagan n’avait que 23 ans."

"Tout a été refait, du sol à la charpente. En effet, un incendie avait ravagé la demeure et les travaux n’avaient pas été effectués dans les règles de l’art nécessitant le changement complet de la structure du manoir. Le tout « avec des matériaux nobles pour faire en sorte de bien s’harmoniser avec l’existant », note l’architecte." (actu.fr)

Au nord. Accessible par D62, Chemin du Grand Clos : 49°23'57.8"N 0°11'22.9"E (Invisible)


Sur maisons-ecrivains.fr

 

Chêne de l'image :

"Sur le bord du chemin vicinal qui aboutit à la route de Trouville à Honfleur se trouve un chêne plus que séculaire, appelé dans le pays le Chêne de l'image. Le tronc, creusé par l'action incessante et destructive du temps, renferme une statuette de saint Jean-Baptiste." (A de Caumont 4-316)

 

 

Liens :