Vieux-Fumé

 

 

Quatre-Puits, le Mesnil et Cauvigny :

En 1831, Vieux-Fumé (226 habitants en 1821) absorbe Quatre-Puits (68 habitants) au nord-ouest de son territoire.

Vieux-Fumé comprend les hameaux de Quatre-Puits, le Mesnil et Cauvigny

 

Eglise Saint-Germain

XIIe siècle.

"L'église de Vieux-Fumé est en forme de croix latine ; le choeur, les transepts et une partie de la nef sont de transition, mais plutôt d'une époque voisine de la fin du XIIe ., que d'une époque plus ancienne, à en juger par les deux lancettes tréflées du chevet, les étroites fenêtres arrondies au sommet et sans colonnes du choeur (côté nord) et les chapiteaux des colonnes de l'intérieur, entre le choeur et la nef. Les modillons de la corniche portent des ai catures et offrent des figures grimaçantes autour du choeur et des transepts.

Vieux-Fumé : Eglise Saint-Germain

Vieux-Fumé : Eglise Saint-Germain

Vieux-Fumé : Eglise Saint-Germain

 

Château du Mesnil d'O

XVIIIe siècle. MH

"Le château, assez beau et précédé d'une longue avenue, a été construit dans la 2e. moitié du siècle dernier. Il appartient à M. Besnard, ancien greffier en chef de la Cour royale de Caen.
Le village du Mesnil, au midi du château, est une dépendance de Vieux-Fumé et doit être ancien." (A de Caumont 2-283)

Sur D40 (49°03'33.9"N 0°07'30.2"W)

Vieux-Fumé : Château du Mesnil d'O

 

Hameau de Cauvigny

"Le hameau de Cauvigny fait aussi partie de Vieux-Fumé ; on y voit un petit château et un parc appartenant à M. le baron Laigre de Grainville, officier supérieur de cavalerie." (A de Caumont 2-283)

 

Hameau de Quatre-Puits

Le village de Quatre-Puits est attesté sous les formes de Quator Puteis vers 1350 et Quatrepys en 1494. Il ne s'agit pas là d'un faux-ami : le toponyme semble bien hérité de la présence de quatre puits (wikipedia)

"Quatre-Puits, Quatuor-Putei, était une ancienne paroisse du diocèse de Bayeux, qui est aujourd'hui réunie à Vieux- Fumé. L'église a été démolie sous l'Empire. Cette paroisse a toujours eu une population très minime... Ce nom littéralement traduit de quatuor putei, paraît indiquer qu'anciennement il y avait quatre puits dans cette localité et la rareté de l'eau dans cette plaine explique comment une circonstance fort indifférente en apparence, a pu servir à distinguer primitivement l'agglomération qui formait le village.
L'église était sous l'invocation de saint Pair " (A de Caumont 2-281)

manoir avec tourelle au hameau de Quatre-Puits :

Vieux-Fumé : Hameau de Quatre-Puits
(sur Google maps)

 

Tour d'observation du château de Vaux

Visible à l'entrée du bourg

Tour d'observation du château de Vaux

 

 

Liens :