La Lande-de-Goult

 

 

"Ce toponyme se réfère à celui du hameau voisin de Goult attesté dès 1148 sous la forme Gul encore épisodiquement utilisée au XVIIIe siècle.
L'expression « la lande de goult » a certainement la signification de « la lande aux loups », le mot goult étant une évolution du mot loup en vieux francique" (wikipedia)

 

La Lande-de-Goult

 

Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité

Sur D204 : 48°35'06.3"N 0°02'49.2"W

 

Mairie

 

 

Chapelle Notre-Dame-des-Champs des Brières

Sur D204 : 48°35'22.0"N 0°02'44.4"W

La Lande-de-Goult : Chapelle Notre-Dame-des-Champs des Brières

 

Plaque de cocher - Carrefour du Tertre

Sur D204 : 48°35'44.6"N 0°02'54.7"W

La Lande-de-Goult : Plaque de cocher - Carrefour du Tertre

 

Pont sur la Cance

la Cance, affluent de l'Orne : voir ma page

Sur D204 : 48°36'06.6"N 0°03'43.7"W

La Lande-de-Goult : Pont sur la Cance

 

Goult

En 1821, La Lande-de-Goult (401 habitants) absorbe Goult (118 habitants)

 

Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

XIIe siècle. Wikipedia. MH. Sur Base Mérimée
"Au 12e siècle, une confirmation attribue ce prieuré à l'abbaye de Lonlay. L'ancienne chapelle fut reconstruite au 18e siècle. Le portail roman fut remonté sur la façade occidentale. Les six chapiteaux et les colonnes sont du 12e siècle et leur décor caractéristique de l'architecture normande du début de ce siècle. Le bâtiment actuel du prieuré est caractéristique de l'architecture du 16e siècle."

"La chapelle Saint-Pierre est l'un des derniers vestiges du Prieuré de Goult. Vers l'an 1020 Guillaume de Bellême, seigneur de Gul, fonda l'Abbaye de Lonlay au nord-ouest de Domfront et lui donna la terre de Gul. Gul était au XIe siècle un village important et bien défendu. Le sanctuaire est l'oeuvre d'un maçon du village au XVIIIe siècle qui, en la rebatissant, incrusta à la façade un porche du XIIe siècle."

Au nord-ouest. D204 et D754 : 48°36'20.2"N 0°03'50.7"W


cliquer sur l'image pour l'agrandir

La Lande-de-Goult : Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

La Lande-de-Goult : Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

"Les six chapiteaux d'une originalité exceptionnelle sont sans doute l'oeuvre d'un même artiste, sauf celui situé à gauche de la porte. Les thèmes s'inspirent d'un bestiaire orientalisant et de l'art de l'enluminure. La composition des chapiteaux relève d'une intention décorative. Néanmoins les deux chapiteaux de droite représentent des scènes de chasse ce qui confirmerait que l'édifice ait servi d'oratoire aux seigneurs venus chasser dans les environs."

La Lande-de-Goult : Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

La Lande-de-Goult : Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

La Lande-de-Goult : Chapelle Saint-Pierre et prieuré de Goult

 

Chapelle Saint-Michel

En forêt : 48°36'11.5"N 0°03'50.2"W

 

Vestiges romains dit Camp de Goult

Antiquité. Protohistoire. Wikipedia. MH. Sur Base Mérimée

 

Forêt d'Ecouves

Au sud-est. Sur D204 : 48°34'10.3"N 0°01'56.4"W

 

Carrefour de la Croix Rouge

Sur D204 : 48°33'14.8"N 0°00'39.8"W


Sur Google Maps

-

-

-

 

Bornes de la Forêt d'Ecouves

XVIIIe siècle. Wikipedia. MH. Sur Base Mérimée
"Après comparaison des cartes des 17e et 18e siècles, il semble que ces bornes ne soient pas antérieures à la réformation de la forêt réalisée par l'ingénieur Chaillou en 1772. Il s'agit d'une forme de signalisation archaïque. Chaque borne porte, gravée dans la pierre, le nom des carrefours et la direction des routes.
La seconde moitié du 18e siècle prend en compte scientifiquement le territoire sur lequel l'homme vit. Cartes et balisages systématiques du territoire ont été réalisés. Le balisage de la forêt d'Ecouves est l'un des rares témoins conservés des signalisations rationnelles mises en place."

Oeuvre située en partie sur les communes : Bouillon (Le) ; Chapelle-près-Sées (La) ; Ferrière-Béchet (La) ; Fontenai-les-Louvets ; Radon ; Rouperroux ; Saint-Didier-sous-Ecouves ; Saint-Gervais-du-Perron ; Saint-Nicolas-des-Bois ; Tanville ; Vingt-Hanaps.

 

 

Liens :