Notre-Dame-de-Courson

 

 

En 1831, Notre-Dame-de-Courson (1 016 habitants) absorbe Saint-Pierre-de-Courson (180 habitants).

"Courson possédait deux églises, construites dans le même cimetière, et qui n'étaient séparées l'une de l'autre que par une allée de 20 pieds environ. L'une d'elles, dédiée à saint Pierre, a été démolie en 1846... L'église de Notre-Dame, comprise aussi dans le doyenné de Livarot, subsiste encore." (A de Caumont 5-730)

"Cette commune, dit M. de Neuville, celle du canton qui possède le territoire le plus étendu, a été formée de l'adjonction de la petite commune de St-Pierre-de -Courson à celle beaucoup plus considérable de Notre-Dame-de-Courson, par ordonnance du k décembre 1831.. Du reste, le même village servait de centre aux deux communes, el leurs églises, presque conligué's, produisaient de loin l'effet le plus pittoresque. On a malheureusement rasé, il y a peu d'années, l'église de St-Pierre pour en employer la valeur à rebâtir le choeur de l'église do Notre-Dame dans le goût le plus déplorable. Courson est, de tout le pays environnant, le lieu le plus anciennement mentionné..." (A de Caumont 5-731)

 

Eglise Notre-Dame

néogothique, retable du XVIIe siècle
Elle abrite deux crédences, trois statues et un retable classés à titre d'objets aux Monuments historiques, les crédences et les statues provenant de l'église Saint-Pierre détruite après la fusion des deux communes et paroisses.

"Elle remonte, dans ses parties les plus anciennes, à la fin du XIIe siècle; mais on y a exécuté, après la démolition de St-Pierre, des travaux d'agrandissement tout-à-fait déplorables. Le portail occidental, flanqué de quatre contreforts à deux retraites avec une porte en accolade, date du XVe siècle." (A de Caumont 5-730)

Eglise de Notre-Dame-de-Courson

Eglise de Notre-Dame-de-Courson

Eglise de Notre-Dame-de-Courson

Eglise de Notre-Dame-de-Courson 6 Eglise de Notre-Dame-de-Courson

Eglise de Notre-Dame-de-Courson

 

Maison Passerose

Elle est appelée "Maison bourgeoise" sur la page de J.Y. Merienne


Sur J.Y. Merienne

On y propose des chambres d'hôte :
http://www.passerose14.com/

A côté de l'église.

 

Chapelle Notre-Dame-de-la-Salette

Le Petit-Houx, au nord-ouest du bourg (48°59'50.1"N 0°15'59.4"E)
Sur la route d'Orbec (D4), prendre à gauche au lieu dit Le Baquet


Sur Wikimedia.org par ChBougui


Sur Panoramio par Christian Guibout

 

Château de Belleau

Entre D4 et D161B (49°00'01.6"N 0°14'51.4"E)


Sur J.Y. Merienne

Aussi appelé "Château de Lyée de Belleau" sur l'une des cartes postales de J.Y. Merienne, sûrement en référence à la famille de Lyée :

D'après Arcisse de Caumont dans sa page sur Tonnencourt (5-724)
"La famille de Lyée, originaire du Vexin, vint se fixer, au XIVe siècle, dans la paroisse de Tonancourt où elle posséda, outre le iief de ce nom, le fief de Lyée et le lief de la Rue, plus lard confondus dans la seigneurie principale."

Et dans sa page sur Cheffreville (5-721)
"Il y avait encore à Cheffreville un fief nommé la Fosse, lequel était possédé, au commencement du XVe siècle, par la famille de Belleau... Mais, dès l'an 1469, Robert de Lyée, sieur de Tonancourt, était aussi seigneur de la Fosse au droit de Perrette de Belleau sa femme, qu'il avait épousée en 1426."

 

Château de la Cauvinière

XVIe siècle. MH, wikipedia

Au nord-est, sur D164 (49°00'19.9"N 0°17'41.3"E)


Sur J.Y. Merienne

Est-ce le même bâtiment ?


Sur ebay.fr

 

Manoir de Belleau-Belleau

XVIIe siècle. MH

Au nord, sur D64 (49°00'40.2"N 0°15'31.9"E)

Chambres d'hôtes (chambres-hotes.fr)


Sur chambres-hotes.fr

 

Manoir de Courson

XVe siècle. MH. Sur Base Mérimée

"Le manoir de Courson est une construction en bois assez singulière, et qui paraît dater de la fin du XVe ou du commencement du XVIe siècle : une tourelle de forme bizarre, recouverte en essente, se remarque du côté du nord. Cette construction s'appuie, à son extrémité orientale, sur un vieux mur en pierre et cailloutis d'une grande épaisseur et qui est, sans doute, un reste d'une construction plus ancienne. Nous pouvons constater ici que nos plus anciens manoirs en bois ont quelquefois remplacé des édifices construits en pierre ou cailloutis, mais auxquels la mauvaise qualité des mortiers employés dans ce canton n'a pas donné la durée qui est ordinairement le partage des anciennes maçonneries de ce genre." (A de Caumont 5-733)

A l'est, sur D4 (48°59'37.0"N 0°16'36.8"E)


Sur Base Mérimée

 

Manoir de la Chapelle

XVIe, XVIIe siècle. MH. Sur Base Mérimée

"la paroisse de Courson renferme le modèle le plus remarquable et le plus connu des vieilles constructions en bois du Pays-d'Auge dans le charmant manoir de Belleau-la-Chapelle, situé à 2 kilomètres du village de Courson et à peu de distance de la route de Livarot." (A de Caumont 5-735)

 

 

Liens :