Les Autels-Saint-Bazile

 

 

Les Autels-Saint-Bazile

 

Eglise Saint-Bazile

XVIe et XVIIe siècles

"Comme dans les autres églises du pays, la nef et le choeur sont rectangulaires ; mais les murs de la nef sont en pierre jusqu'à une certaine hauteur, en bois et en clayonnage à la partie supérieure. Celle-ci repose sur des poteaux intérieurs qui supportent la charpente. Nous avons déjà vu de semblables poteaux à Livaye, et on les retrouve dans plusieurs autres églises;" (A de Caumont 5-634)

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

 

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

 

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

 

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

 

 

Autel de l'église des Autels

" Cette église n'a pas été conservée après la fusion des communes. Il en reste quelques traces au sud-ouest du village des Autels et son autel en pierre a été installé à découvert en face de la mairie."

Arcisse de Caumont écrivait vers 1850 :
"L'église des Autels est en grande partie démolie : il ne reste plus qu'une partie du choeur, qui ne doit pas remonter au-delà de la fin du XVIe siècle, d'après le témoignage de M. de Saint-Basile.
Elle était sous l'invocation de saint Georges...
Cette paroisse est réunie, pour une partie, à celle de Montpinçon ; le reste dépend de St-Basile et fait partie du canton de Livarot." (A de Caumont 5-607)

 

"Il y avait dans cette paroisse un fief noble, dit le fief des Authieux, qui appartenait, au siècle dernier, à une branche de la famille Gaultier : M. de Gaultier de Hauteserre est encore possesseur du manoir des Autels. Cette famille a donné naissance à Marie-Charlotte-Antoinette de Gaultier des Authieux, mariée à Jacques-François de Corday d'Armont et mère de la célèbre Charlotte Côrday. C'est au manoir du Mesnil-lmbert, situé à une demi-lieue des Autels, dans le déparlement de l'Orne, que la famille de Corday d'Armont faisait sa résidence et que l'héroïne a passé la plus grande partie de sa jeunesse" (A de Caumont 5-637)

 

Liens :