Fierville-Bray

 

 

Les églises Saint-Jean-Baptiste de Bray et Notre-Dame de Cinq-Autels ont été détruites au XIXe siècle.
Le cimetière de Bray existe encore, face au château.

 

Eglise Saint-Pierre de Fierville

XIIe et XIIIe

"L'église de Fierville est remarquable à plusieurs égards ; elle montre le style ogival primitif avec des réminiscences romanes qu'il est intéressant d'examiner.
La façade occidentale est bien conservée: la porte centraie est ornée de voussures cannelées portant sur six colonnes (trois de chaque côté) dont les fûts ont été brisés, mais dont les chapiteaux subsistent. Une rosace occupe le tympan. Autrefois un porche protégeait de son toit cette jolie porte, mais il a été supprimé comme dans presque toutes les églises du Calvados qui en ont eu. " (A de Caumont 2-274)

Le clocher n'est plus celui de l'époque d'Arcisse de Caumont :
"Une jolie flèche s'élève au centre du transept..."

Eglise Saint-Pierre de Fierville

Eglise Saint-Pierre de Fierville

"Trois fenêtres très-étroites et tréflées au sommet sont disposées en triangle dans la façade : l'une au-dessus du toit du porche, les deux autres à droite et à gauche de ce toit. J'ai trouvé cette disposition dans un certain nombre d'églises rurales du Calvados appartenant au XIIIe. siècle. (A de Caumont 2-276)

Eglise Saint-Pierre de Fierville

Eglise Saint-Pierre de Fierville

 

Château de Fierville

XVIIIe siècle. (patrimoine-de-France.com)

A deux kilomètres du château de Coupigny, en remontant la vallée, nous trouvons celui de Bray, appartenant à M. des Rotours, et celui de Fierville, reconstruit de fond en comble, il y a quelques années, par M. le marquis de Saint-Clou avec ses dépendances.

"Le château de Fierville, nouvellement reconstruit par M. Guy, architecte, à Caen, et situé tout près de l'église, appartient à M. le marquis de St.-Clou, membre de l'Association Normande. La Muance passe dans le parc." (A de Caumont 2-279)

Château de Fierville

Château de Fierville

 

Cinq-Autels

En 1859, Fierville-la-Campagne (207 habitants en 1856) absorbe Cinq-Autels (71 habitants), au nord de son territoire.

 

Bray-la-Campagne

Le 1er janvier 1973, Bray-la-Campagne (92 habitants en 1968, à l'est de Fierville), s'associe à Fierville-la-Campagne (219 habitants). La commune prend le nom de Fierville-Bray et la fusion devient totale en 1987.

"Le château de Bray appartient à M. de Dampierre ; il n'a rien de remarquable, mais le parc dans lequel passe la Muance renferme de beaux arbres. M. de Dampierre, horticulteur habile, a rendu les plus grands services à son canton en établissant à Bray des pépinières considérables d'arbres forestiers de toute espèce; non- seulement il a donné dans sa commune un exemple qui a été suivi par d'autres, ce qui a procuré de l'aisance et du travail aux habitants, mais il a planté entre Bray et Quatrc-Puits près de 60 hectares en arbres résineux qui ont parfaitement réussi. Par cette spéculation il a transformé des terrains presque stériles en futayes qui auront une grande valeur dans quelques années ; en même temps il a détruit la monotonie de ces plaines arides et amélioré l'état du pays." (A de Caumont 2-280)

 

Moulin de Danneville : patrimoine-de-france.com

 

 

Liens :