Ecajeul (Le Mesnil-Mauger)

 

 

Soquence :

1831 : Soquence > Ecajeul
"La paroisse de Soquence a été supprimée et l'église a été démolie ; elle était sous l'invocation de saint Michel." (A de Caumont 5-480)

Plainville :

Entre 1785 et 1800 : Plainville > Percy
"La paroisse de Plainville, située au sud d'Écajeul, sur le bord d'un marais, est réunie à cette dernière commune. L'église a été démolie, il n'en reste plus de traces ; elle était sous l'invocation de saint Saturnin" (A de Caumont 5-476)

Selon Wikipedia, Plainville, sur l'autre rive de la Dives, est sur la commune de Percy-en-Auge

Le Mesnil-Mauger :

Le Mesnil-Mauger absorbe en 1972 : Écajeul, Saint-Crespin et Sainte-Marie-aux-Anglais.
Ecajeul est à l'ouest.

La D47 traverse Ecajeul de l'ouest à l'est. La D16, du nord au sud. Au croisement : les quatres routes

Ecajeul

 

Ecajeul : Eglise Saint-Pierre

 

Eglise Saint-Pierre

XIe siècle.

"La nef d'Écajeul est romane, probablement du XIe siècle, avec maçonnerie en arête de poisson dans la façade. Des contreforts en pierre de taille placés dans les murs du nord sont percés de petites fenêtres semi-circulaires, comme j'en ai trouvé dans un petit nombre d'églises rurales du XIe ou du XIIe siècle ; mais ce fait est assez rare et n'a dû être motivé que par économie pour la pierre de taille. Les fenêtres actuelles de l'église d'Écajeul sont presque toutes modernes." (A de Caumont 5-467)

Ecajeul : Eglise Saint-Pierre

Ecajeul : Eglise Saint-Pierre

Ecajeul : Eglise Saint-Pierre

"La principale entrée de l'église est à l'ouest. C'est une porte romane à plein-cintre avec archivolte ornée de tores et de billettes, portée par deux colonnes à chapiteaux assez barbares, mais dont le fût, dans sa partie supérieure, est cannelé en spirale, chose assez rare dans nos contrées...
Une autre porte romane existe dans le mur latéral du sud : elle paraît moins ancienne que la précédente. En somme, la nef d'Écajeul, sauf la tour carrée massive établie au-dessus de la façade occidentale et dont l'époque est peu caractérisée, doit dater du XIe siècle, à en juger par ses caractères architectoniques assez prononcés.
Le choeur paraît moins ancien ; on y voit, à l'est, une longue lancette ; au sud, une fenêtre cintrée avec chapiteaux de transition : il pourrait donc dater de la fin du XIIe siècle ou du XIIIe. Des fenêtres nouvellement percées ont défiguré presque complètement cette partie de l'édifice, bien moins intéressante que l'autre. On voit quelques moulures du XVe siècle sur une porte latérale, au sud." (A de Caumont 5-468)

 

Près de l'église :

 

Lieu-dit La Croix :

(49°04'13.2"N 0°02'12.4"W)

 

Manoir d'Ecajeul ou Fort Basseville

XVIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

"Il existe encore dans la commune d'Écajeul un manoir, du XVIe siècle ou de la fin du XVe, appelé fort de Basseville." (A de Caumont 5-470)

Au sud-ouest du Mesnil-Mauger, au nord-ouest de Sainte-Marie-aux-Anglais.
Longue route entre la D16 et la D47 (49°04'36.0"N 0°00'17.0"E)

Manoir d'Ecajeul ou Fort Basseville

Manoir d'Ecajeul ou Fort Basseville

Manoir d'Ecajeul ou Fort Basseville

 

Carrefour Les Quatre Routes

Croisement de la D47 (Mézidon vers Castillon-en-Auge) et de la D16 (Saint-Pierre-sur-Dives vers Crèvecoeur) (49°04'39.6"N 0°00'30.1"W)

Ecajeul : carrefour des quatre routes

Avant sur le site de J.Y. Merienne :


Sur J.Y. Merienne

 

Château Le Jonquet sur D47

Vu uniquement sur Geoportail.

Sur D47, près du lieu-dit Le Jonquet (49°04'23.5"N 0°01'17.5"W) Au bout d'une longue allée. Invisible.


Sur Google Street View

 

Manoir de Plainville

"La paroisse de Plainville, située au sud d'Écajeul, sur le bord d'un marais, est réunie à cette dernière commune. L'église a été démolie, il n'en reste plus de traces ; elle était sous l'invocation de saint Saturnin" (A de Caumont 5-476)

"Le château actuel de Plainville se compose d'un bâtiment long et peu élevé. On y accède, du côté du sud, par une cour carrée ; du côté du nord, la vue s'étend sur les prairies."(A de Caumont 5-476)

Voir le : Manoir de Plainville (mezidonhistoire.canalblog.com)

Accessible par un chemin au lieu-dit La Croix (49°03'56.9"N 0°02'23.6"W)

 

Baronnie...

"L'Honneur d'Écajeul appartenait, en 1068, à OdonStigand, fondateur de Ste -Barbe. Comme ses autres biens, cette baronnie passa, au commencement du XIIe siècle, à la maison de Tancarville. Après l'extinction de cette famille, elle appartint aux de Courcy et aux d'Orglandes.
Lors de l'invasion anglaise, les Paisnel étaient seigneurs d'Écajeul. Ils combattirent contre les envahisseurs, qui, les considérant comme rebelles, confisquèrent la terre. Richard Wright en devint possesseur. A la fin du siècle, les Paisnel étaient rentrés en possession de leur bien.
En 1631 et 1646, dit M. Ch. Vasseur, on trouve, dans les aveux, noble seigneur messire Jean de La Flèche, chevalier, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, seigneur de Grisy, Thieuville, Bretteville, Donville, Quesnay, Escures, Viette, le Mesnil-Mauger et de la terre et seigneurie de l'Honneur d'Écajeul: ce qui ne s'explique pas très facilement, car la famille de Vauquelin de La Fresnaye était dès le XVIe siècle en possession de la terre d'Écajeul.
(A de Caumont 5-470)

 

 

Liens :