Dives-sur-Mer

 

 

Eglise Notre-Dame

XIIIe, XIVe siècles. MH, wikipedia

"Les parties les plus anciennes datent du XIe siècle sans qu'on connaisse quand fut posée la première pierre. Après la conquête de l'Angleterre le fief de Dives fait partie de l'abbaye aux Hommes de Caen dont les droits seront partagés à partir de 1066 avec l'abbaye Saint-Martin de Troarn.
Au-dessus de la porte d'entrée figure une liste de 475 noms des compagnons de Guillaume le Conquérant, placée par l'historien et archéologue Arcisse de Caumont.
La particularité de cet édifice religieux tient dans ses très nombreux — plus de 400 — graffiti marins, ses sculptures de monstres marins et ses ex-votos d'embarcations. "

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame - Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

A la sortie de l'église, la liste des compagnons d'arme de Guillaume le Conquérant :

"Au-dessus de la porte d'entrée figure une liste de 475 noms des compagnons de Guillaume le Conquérant, placée par l'historien et archéologue Arcisse de Caumont." (wikipedia)

Dives-sur-Mer : Eglise Notre-Dame

 


Les Compagnons de Guillaume

 

Manoir de Bois-Hibout

XVIIe siècle. MH, wikipedia

"Cette maison de maître a été construite au XVIIe siècle par Leduc de la Falaise, valet de chambre de Louis XIV. Plus tard, elle est devenue la propriété d’un sieur de Bois-Hibout à qui elle doit son nom « le manoir de Bois-Hibout ». Restauré en 1975, le manoir domine la place de ses cinq niveaux construits en pierre de Caen." (wikipedia)

Dives-sur-Mer : Manoir de Boishibou

Dives-sur-Mer : Manoir de Boishibou

 

Halles

XVe siècle. MH, wikipedia

"Les halles sont datées du début du XVe siècle (datation dendrochronologique des pièces de charpente réalisée en 2012), mais il est probable que des halles plus anciennes aient préexisté...
La charpente repose sur une série de soixante-six piliers de chêne reposant sur des dés en pierre posés à même le sol. La charpente est elle aussi en chêne comme toutes les constructions imposantes de l'époque..."

Dives-sur-Mer : Halles

 

Manoir Saint-Cloud

XVIe siècle,  MH, wikipedia

Rue Pablo Picasso (49°16'52.3"N 0°05'30.0"W)


Sur Wikimedia.org par Roi.dagobert

 

Villa Les Bossettes

Années 1900,  MH, wikipedia


Sur Wikimedia.org par Pimprenel

 

Le « village de Guillaume le Conquérant »

"Depuis les années 1980, l'hostellerie Guillaume le Conquérant est devenue le Village d’Art.

La partie la plus ancienne date du XVe siècle. La façade est austère et protège des cours intérieures qui abritaient les voyageurs et les écuries du relais de poste. L'architecture est typique de l'auberge normande avec sa vaste cuisine, sa cour intérieure et ses galeries extérieures pour accéder aux chambres" (wikipedia)

 

Trousseauville

L'altitude varie de 0 m au niveau de l'estuaire de la Dives à 135 m pour le point culminant au niveau du lieu-dit de Trousseauville.

En 1826, Dives (418 habitants en 1821) absorbe Trousseauville (153 habitants), à l'est de son territoire.

Trousseauville : En 1857, au cortège des Bœufs Gras à Paris, un Bœuf Gras sans cornes baptisé Sarlabot fait sensation. Il est né et a grandi à Trousseauville et porte le nom du domaine de Sarlabot. Il s'agit d'un représentant d'une race bovine nouvelle : la race Sarlabot, qu'a créé son éleveur nommé Dutrône. Il a souhaité désarmer les bovins en créant cette race dépourvue de cornes et ainsi éviter les accidents.

"L'église de Trousseauville est à l'état de ruines ; la paroisse est supprimée et réunie à Dives. Située sur le penchant d'un coteau abrupte, entouré de vallons et de pentes boisées et sauvages, on y accède par des chemins creux et sourcilleux." (A de Caumont 4-26)

"Le château de ïrousseauville se trouve assez loin de l'église, et sur le bord de la grande route. Les seigneurs de Trousseauville figurèrent autrefois dans l'histoire. On trouve, dans le catalogue des seigneurs normands qui suivirent le duc Robert en Terre-Sainte, un Henry de Trousseauville, qui portait de noir à un fer de moulin d'or (Gab. Dumoulin )." (A de Caumont 4-28)

 

Voir aussi :

- La Maison Bleue (2ème moitié XXe, MH, wikipedia)

 

Liens :