Condé-sur-Ifs

 

 

Le 8 mars 1846, par ordonnance royale, Louis-Philippe, roi de France fusionne les communes d'Ifs-sur-Laizon et Condé-sur-Laizon en une seule, dénommée Condé-sur-Ifs

 

"Condé-sur-Laizon tire son nom de la configuration du sol, sur les bords du Laison, là où un petit vallon vient se ramifier au bassin principal. On sait que les confluents portaient souvent le nom de Condate sous la domination romaine. Le nom de Condé annonce donc une localité fort ancienne et les monuments qu'on y voit encore (pierre-levèe, tumulus) confirment cette induction." (A de Caumont 2-291)

 

Eglise Saint-Pierre et Saint-Martin

XIIe et XIIIe siècles. MH, wikipedia. Porche du XIIe, corniche à modillons, Charité de saint Martin, bas-relief en pierre polychrome du XVe siècle, bénitier du XVIIe siècle, portail avec double rang de colonnettes du début du XIIIe siècle).

"L'église de Condé, en forme de croix, porte au milieu du transept une tour carrée, terminée par un toit à double égout. C'est un monument de transition dans lequel le style ogival primitif se marie au style roman ; je n'en connais pas la date, mais je suppose qu'elle remonte aux dernières années du XIIe. siècle ou aux premières années du XIIIe." (A de Caumont 2-292)

Condé-sur-Ifs : Eglise Saint-Pierre et Saint-Martin

"Il n'y a pas et il n'y a jamais eu de porte dans la façade occidentale percée seulement de deux fenêtres ; la grande entrée était dans le mur latéral sud de la nef. Ce portail est digne d'être examiné : il avait été peint, et très certainement un porche qui a disparu le protégeait de la pluie.
Cette belle porte présente des archivoltes garnies de feuilles de chêne et de chevrons délicatement évidés, orneinent que nous signalions tout-à-l'heure sur une porte de l'église de Quesnay : cet ornement me paraît devoir être indiqué comme un de ceux qui appartiennent plus spécialement à la région monumentale de Caen et de Falaise. C'est une des applications du système d'ornementation géométrique du roman normand de transition, au style ogival qui l'a suivi." (A de Caumont 2-293)

Condé-sur-Ifs : Eglise Saint-Pierre et Saint-Martin

Condé-sur-Ifs : Eglise Saint-Pierre et Saint-Martin

 

Hameau d'Ifs

En allant vers le hameau d'Ifs-sur-Laizon :

 

Château d'Ifs

XVIIIe siècle. (patrimoine-de-france.com)

"Le château d'Ifs-sur-Laizon a été construit fin XVIIIe siècle pour Lostard, homme de lettres caennais; pavillons remaniés après 1810. " (chateau-fort-manoir-chateau.eu)

"Le château d'Ifs est moderne et doit dater du siècle dernier : il appartient a M. de Belcour, membre de l'Association normande, agriculteur très-distingué qui l'habite la plus grande partie de l'année. Une futaie de très-beaux arbres (chênes, pins, épicéas) s'étend sur le coteau, au sud du château, et forme une belle promenade parallèlement à la route de Mézidon à Falaise." (A de Caumont 2-297)

Visible sur les hauteurs, près de la Chapelle Sainte-Anne

Condé-sur-Ifs : Château d'Ifs

Condé-sur-Ifs : Château d'Ifs

 

Chapelle Sainte-Anne d'Ifs-sur-Laizon

XVIIIe siècle. (patrimoine-de-france.com) "La chapelle St Anne domine le Val Laizon"

"L'église d'Ifs domine le coteau sur la rive droite du Laison; elle est moderne et n'offre aucun intérêt ; la tour en bâtière est à l'extrémité occidentale de la nef." (A de Caumont 2-297)

Chapelle Sainte-Anne d'Ifs-sur-Laizon

Chapelle Sainte-Anne d'Ifs-sur-Laizon

Chapelle Sainte-Anne d'Ifs-sur-Laizon

Chapelle Sainte-Anne d'Ifs-sur-Laizon

 

Menhir de la Pierre Cornue

"La pierre levée de Condé-sur-Làison est connue sous le nom vulgaire de pierre cornue ; ce nom lui a été donné, parce que, vue à l'est et à l'ouest, elle offre une bifurcation qui existe encore aujourd'hui, mais qui était beaucoup plus considérable avant la brisure de l'une de ces aiguilles terminales.
La pierre cornue est à l'ouest de l'église au milieu d'un champ labouré, à peu de distance d'une route qui, venant de la plaine, se dirige vers le Laison que l'on passait à gué
Dans un champ voisin du précédent, on voit gisantes sur le sol deux pierres qui ont pu être plantées comme la précédente, et qui, dans cette hypothèse, auraient formé avec elle un alignement (A de Caumont 2-296)

 

Tumulus de la Butte du Hu

"Condé-sur-Laison renferme aussi deux tumulus qui ont été ouverts l'un et l'autre ; le premier, en 1833, par M. Galeron, le second il y a trois ans, par les soins de M. Bellivet, aux frais de la Société des Antiquaires. Ces deux tumulus sont situés, 1e premier, à plus de 1 kilomètre de la pierre cornue, au sud; le second, à 400 mètres, au sud, du premier, sur la limite des territoires de Coudé et de la commune d'Ernes." (A de Caumont 2-296)

 

 

Liens :