Cintheaux

 

 

Eglise Saint-Germain

1150, MH, wikipedia
construite vers 1150 par la famille Marmion. Elle dépendait du diocèse Bayeux. Robert Marmion l'offrit en patronage à l'abbaye de Barbery en 1181. La chapelle seigneuriale nord datant du XVIe siècle a été détruite et, en 1688, la tour de croisée fut également démolie. Le clocher nord date du début du XVIIIe siècle. L'église fut restaurée de 1857 à 1902.

"L'église de Cintheaux, sous l'invocation de saint Germain, est une des plus remarquables de l'arrondissement de Falaise ; elle appartient au style roman très-ornéet doit avoir été construite dans le XIIe. siècle.
Dans la nef, des arcalures avec archivoltes garnies d'un double zigzag forment une ligne continue au-dessous de la corniche sur les murs latéraux et sur le mur occidental. Autrefois ce dernier n'était point percé d'une porte comme aujourd'hui ; pour ouvrir celle qui existe, on a fait disparaître le contrefort qui divisait le gable en deux parties.
On entrait alors dans la nef par deux magnifiques portes ouvertes l'une en face de l'autre, dans les murs du nord et du sud. Ces portes faites sur le même patron, sont couronnées d'un fronton saillant d'un pied environ sur la muraille, ce qui me fait croire que, dans l'origine, une toiture ou un porche protégeait l'une et l'autre entrée. Trois archivoltes en retrait, les unes sur les autres, forment la décoration de ces beaux portails. La première, en commençant par le centre, est garnie de losanges ; la seconde d'un double rang de zigzags; la troisième, taillée en chanfrein, de manière^ présenter sur sa face un tore sur lequel viennent s'appuyer des zigzags opposés.
Une tradition rapporte que l'abbaye de Barbery avait le droit de venir en procession à l'église de Cintheaux, et de la traverser, entrant par une porte et sortant par l'autre. Ces deux portes sont bouchées.
La nef de Cintheaux qui n'est pas voûtée, offrait de chaque côté trois fenêtres seulement, correspondant pour le niveau aux arcatures extérieures ; ces fenêtres ont une colonnette de chaque côté et une archivolte garnie de zigzags." (A de Caumont 2-262)

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Le côté sud, avec ses deux portes :

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Le côté nord, là où se trouve l'entrée de l'église :

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

Cintheaux : Eglise Saint-Germain

 

Le Calvaire

Un impressionnant calvaire dans le cimetière de Cintheaux. Arcisse de Caumont n'en fait pas mention.

Cintheaux : Calvaire

Cintheaux : Calvaire

 

Prieuré Saint-Germain

Correspont à Manoir de Cisterciens de l'Abbaye de Barbery sur Base Mérimée

Cintheaux : Prieuré Saint-Germain

Cintheaux : Prieuré Saint-Germain

Sur la page de .J.Y Merienne, il est associé au château :


Sur J.Y. Merienne

 

Chemin Haussé

Le Chemin Haussé repart vers Cauvicourt (wikipedia)

"Le chemin haussé passe dans le village de Cintheaux le long du cimetière d'où il se dirige en droite ligne sur l'église de Cauvicourt. A peu de distance de l'église on a trouvé des squelettes à fleur de terre, sur le bord du chemin. Vers Douxmesnil, hameau au N.-E. de l'église, on a découvert des médailles romaines." (A de Caumont 2-266)

 

 

Liens :