Chênedollé

 

 

Chênedollé, Cahendole, Cahendolelium, Kaheindole.

"La commune est arrosée par un ruisseau qui y prend sa source et qui alimentait un étang qui avait autrefois 100 arpents d'étendue : c'était le plus grand du département. On vient d'en dessécher une grande partie qui est maintenant convertie en prairie." (A de Caumont 3-73)

 

Eglise Saint-Georges

XIXe siècle.
abrite un haut-relief, saint Georges terrassant le dragon, classé à titre d'objet aux Monuments historiques

"La nef de l'église de Chênedollé est nouvellement reconstruite avec des fenêtres ogivales.
Le clocher neuf, placé à l'Ouest, a des fenêtres cintrées; il est surmonté d'une flèche en ardoises.
Le choeur est moderne ; on y voit des fenêtres carrées du côté du Midi et une fenêtre cintrée du côté du Nord." (A de Caumont 3-72)

Chênedollé : Eglise Saint-Georges

Chênedollé : Eglise Saint-Georges

Chênedollé : Eglise Saint-Georges

Chênedollé : Eglise Saint-Georges

 

Poète Chênedollé

"La terre seigneuriale de Chênedollé appartient aux descendants du poète Chênedollé, mort il y a quinze ans, et qui avait été inspecteur- général de l'Université sous la Restauration. Le poème de Chênedollé intitulé : Le génie de l'homme a marqué sa place à côté des plus célèbres littérateurs du XIXe. siècle." (A de Caumont 3-73)

Charles-Julien Lioult de Chênedollé (wikipedia) Il est enterré au cimetière de Burcy.

 

 

Liens :