Brouay

 

 

Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

XIIIe siècle.

"Le choeur paraît plus ancien que la nef, la corniche en est portée sur des modillons taillés en biseau ; les fenêtres sont des premiers temps de l'ogive (lancettes courtes).
La tour très-pesante, entre choeur et nef, est terminée par un toit en bâtière..." (A de Caumont 1-264)

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Brouay : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

 

Château de Brouay

XVIIIe siècle.

"La seigneurie de Brouay relevait de la baronnie d'Audrieu...
Le lieutenant-général B. d'Aboville, mort récemment, possédait la terre et le château de Brouay : elle appartient à présent à son neveu : cette terre avait été acquise d'une famille St.-Vincent, dont les corps, d'abord enterrés dans une chapelle dépendante du château, furent transférés, depuis la révolution, dans le cimetière de la paroisse ; un cippe funéraire élevé à leur mémoire porte une inscription qui atteste ce fait." (A de Caumont 1-265)

Château de Brouay

Château de Brouay

Château de Brouay

Château de Brouay

 

 

Liens :