Bavent - Robehomme

 

 

Eglise Saint-Hilaire

XIIe siècle, très remaniée au XIXe siècle.

"reconstruite au 19ème siècle. Elle comporte un autel néo gothique en cuivre doré de l’atelier Vimont et une Vierge à l’’enfant en prière du début du 19ème siècle. (bavent.fr)

"L'église va être agrandie et le choeur a été abattu pour être reconstruit. La nef appartient en grande partie au style roman, quelques parties de la maçonnerie offrent l'opus spicatum, les fenêtres sont cintrées, sans colon nettes ; la partie qui approche du choeur est plus moderne, et je suppose que la nef avait été allongée lors de la construction de celui-ci, qui devait appartenir au style ogival, d'après les démolitions que j'ai vues dans le cimetière..."
(A de Caumont 2-17)

Bavent : Eglise Saint-Hilaire

Bavent : Eglise Saint-Hilaire

Bavent : Eglise Saint-Hilaire

 

Prieurés :

" Il existait à Bavent deux prieurés, l'un (Roncheville), appartenant à l'abbaye de St.-Julien de Tours, lequel avait été fondé par Guillaume de Saint-Brice, vers l'an 1063. L'autre qu'avaient fondé Guillaume, comte d'Evreux, Odon de Rie et quelques autres seigneurs normands, pour l'abbaye de St.-Etienne de Caen. Ils sont indiqués l'un et l'autre sur la carte de Cassini, l'un sous le nom de Roncheville, l'autre sous celui de Prieuré de Bavent." (A de Caumont 2-18)

 

Léproserie de l'Arbre Martin :

"L'ancienne léproserie, dite de l'arbre Martin,que l'on trouve indiquée sur la carte de Cassini, appartenait aussi au territoire de Bavent ; elle était sous l'invocation de sainte Madelaine." (A de Caumont 2-21)

 

Château de Bavent

XVIIe siècle. MH

"Tout près de l'église paroissiale, à l'est se trouve le château de Bavent, ses pavillons à toits élevés, ses lucarnes, ses cheminées et les autres caractères qu'il présente, annoncent la 1ere. moitié du XVIIe. siècle.
Il a succédé à un château plus ancien qui devait être entouré de fossés." (A de Caumont 2-19)

Près de l'église. Invisible.


Sur Wikimedia.org par Roi.dagobert

 

Château de Béneauville

XVIe siècle. MH, wikipedia

Le parc est un site classé (document PDF)

"Le fief de Beneauville, qui se trouvait aussi sur le territoire de Bavent, nous offre un château plus remarquable et plus ancien, mi-parti de briques et de pierres de taille. Son toit très élevé, ses belles cheminées produisent beaucoup d'effet, vus de l'extrémité de l'avenue qui le précède. Une chapelle fait partie des dépendances du château.
Beneauville appartenait très anciennement à la famille de Touchet ; il n'en est sorti qu'à la fin du siècle dernier...
Le château de Beneauville a appartenu successivement dans les derniers temps à M. Housset de Catteville et à M. Le Comte, qui vient de le vendre à M. le Cte. de Germiny.
Chaque semaine il se tient un marché devant la grille du château de Beneauville ; les loges des marchands sont disposées avec goût en demi-cercle sur une petite place qui fait suite à la grande avenue." (A de Caumont 2-19)

Il est très visible sur la D513 (49°14'24.2"N 0°11'39.1"W)

Bavent : Château de Béneauville

Bavent : Château de Béneauville

Bavent : Château de Béneauville

 

Manoir de Venoix

XVIIe siècle

En 1944 le manoir subit d’important dégâts, après rénovations il a retrouvé son état de 1648 avec quelques ajouts et transformations

Le parc est un site classé

Sur D513 (49°13'55.4"N 0°12'24.7"W) Invisible.


Sur Wikimedia.org par Roi.dagobert

 

Poterie du Mesnil-de-Bavent

"La spécialité de cette entreprise, créée en 1842 en tant que La Tuilerie Normande, est l’épi de faîtage, décor de toit très courant en Normandie...
La poterie du Mesnil de Bavent est labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2007 et son savoir-faire est inscrit à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis 2008..." (wikipedia)

"L’épi de faîtage apparait au XIe siècle. Il sert alors souvent d’enseigne publicitaire. Jusqu’au XVe siècle, l’épi, alors en plomb, est un signe distinctif pour la noblesse qui l’utilise au même titre que les armoiries. À la Renaissance, l’épi de faîtage évolue, notamment dans le Pays d’Auge. Les épis en plomb deviennent épis de terre cuite vernissée puis émaillée. Ce nouveau mode de fabrication permet de créer de nouvelles formes, plus élancées. Cette évolution accompagne en fait le développement des productions de céramiques de toutes sortes dans les manufactures du Pré-d’Auge" (wikipedia)

"... la poterie du Mesnil-de-Bavent qui réalise encore des services à l'effigie de la Tapisserie de Bayeux et qui accueillit autrefois Pissareff, potier renommé du Beauvaisis ..." (wikipedia sur Subles)

 

Pavillon de la Poterie (1842)


Sur Wikimedia.org par Emg63

 

Robehomme

Robehomme est situé dans les Marais de la Dives

"Robehomme est souvent appelé insula dans le cartulaire de Troarn, et le mot hulmum homme, ne signifie pas autre chose en langue saxonne.
La commune de Robehomme est, en effet, située sur une île au milieu d'un marais. On y accède aujourd'hui par une chaussée assez large et plantée d'arbres qui n'a été établie, m'a- 1- on dit, que depuis 80 ans... il paraît qu'avant l'établissement de cette chaussée on ne pouvait communiquer à l'île de Robehomme que par un sentier boueux qui n'était praticable qu'en été et que les trois quarts de l'année il fallait monter en barque pour y accéder."
(A de Caumont 2-16)

"Dans la direction du nord- ouest, est un chemin creux descendant dans le marais et qui devait se diriger vers Petiville et Varaville.
Au nord-est de Robehomme, dans le marais, est un lieu nommé La Londe, près duquel on a trouvé, dit-on, des fers à cheval très anciens et même des morceaux de briques romaines." (A de Caumont 2-17)

Robehomme

 

- Robehomme sur Wikipedia

- Robehomme sur J.Y. Merienne

 

 

Eglise de Robehomme

XIXe, XXe siècle.

"style néo gothique dont le clocher a été refait après la dernière guerre. On peut y voir sur le du portail, le jugement dernier, oeuvre de Niard, du 19ème siècle et une chapelle axiale également de style néo gothique." (bavent.fr)

Eglise de Robehomme

 

 

Liens :