Banneville-la-Campagne

 

 

Eglise de l'Assomption-de-Notre-Dame

En pierre de Caen et béton construite en 1960/1961 en remplacement de l’ancienne, complètement détruite lors des combats de juillet 1944. La nouvelle église a été construite à 1 km de l’ancienne. Elle se trouve avec la mairie, également reconstruite, isolée en pleine campagne. (wikipedia)

Banneville-la-Campagne - Eglise de l'Assomption-de-Notre-Dame - Banneville-la-Campagne - Eglise de l'Assomption-de-Notre-Dame

 

Ancien portail de l'Abbaye de Troarn

Monument Historique

- Ancien portail de l'abbaye de Troarn (XIVe, MH, wikipedia)
"Ce portail du XIVe siècle, inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, provient de l'abbaye Saint-Martin de Troarn. Démonté en 1843 pour la construction de la route reliant Troarn à Saint-Samson, il fut remonté, à la demande du marquis de Banneville, sur la commune de Banneville où il sert d'entrée au château" (wikipedia)

Banneville-la-Campagne - Ancien portail de l'Abbaye de Troarn

Banneville-la-Campagne - Ancien portail de l'Abbaye de Troarn

 

Château de Banneville

Peu d'information sur le Château de Banneville (voir : patrimoine-de-france.com) colombier.

Chateau de Banneville-la-Campagne

Les douves qui entourent le château témoignent de l'ancienneté du lieu (XIVe selon : patrimoine-de-france.com)

Chateau de Banneville-la-Campagne

Le colombier

Colombier - Chateau de Banneville-la-Campagne

 

Château de Manneville

Château de Manneville (XVIe, XIXe)
"Lorsque vous arrivez sur la propriété du Haras de Manneville vous êtes accueillis par les vestiges d'une tour qui servait de repère pour les pèlerins se rendant au Mont St Michel, avant de faire étape à l’Abbaye aux Hommes.
Le Château de Manneville date du XVIIème siècle. Il fut reconstruit à la fin du XIXème siècle et ensuite réaménagé au cours du XXème siècle. La propriété quant à elle porte encore les traces du passage des chars des armées anglaise, américaine et allemande et des violents combats qui s’y déroulèrent pendant les mois de l’été 1944." (harasdemanneville.com)

 

 

Liens :