Auquainville

 

 

Saint-Aubin-sur-Auquainville

En 1831, Auquainville (456 habitants) absorbe Saint-Aubin-sur-Auquainville (91 habitants), au sud de son territoire.

motte féodale

"Tout près de l'église, au sud-ouest, c'est-à-dire un peu plus haut sur le coteau, se trouve une grande motte féodale." (A de Caumont 5-703)

 

Eglise Notre-Dame

XVe siècle. MH, wikipedia.
Autel, retable, tabernacle ainsi que trois tableaux classés à titre d'objets

"L'église d'Auquainville est située à mi-côte, sur la rive gauche de la Touque. Son chevet, environné d'arbres, se présente dans la vallée d'une manière assez pittoresque.
La nef remonte à l'époque romane.
On peut constater, du côté du nord, des traces de l'appareil en feuilles de fougère ; le reste des murs est crépi, et il ne subsiste aucune ouverture ancienne.
Au sud, on trouve quatre fenêtres cintrées de la Renaissance. Deux fenêtres modernes sont percées dans le mur du nord. Le portail est moderne.
Le choeur, plus large que la nef, contrairement à l'usage, appartient tout enlier au XV ou au XVIe siècle." (A de Caumont 5-701)

Auquainville : Eglise Notre-Dame

-Auquainville : Eglise Notre-Dame

Auquainville : Eglise Notre-Dame

Auquainville : Eglise Notre-Dame

 

Chapelle Saint-Aubin

XVIe siècle. MH, wikipedia

Proche de D47 (49°02'52.8"N 0°14'30.8"E)


Sur Wikimedia.org par Vincent van Zeijst

 

Manoir de Caudemone

XVe et XVIe siècles. MH, wikipedia. Colombier. Sur Base Mérimée

"Caudemonne. —A l'ouest de l'église, au sommet de l'un des coteaux qui suivent les sinuosités de la rive gauche de la Touque, on aperçoit les futaies qui entourent le manoir de Caudemonne. Adossé aux bois, accompagné, à droite, et à gauche, de belles avenues d'ormes taillés laissant devant la façade une grande pelouse, dont le centre est occupé par un bel étang d'eaux vives, ce manoir est dans une des plus belles situations qu'on puisse voir." (A de Caumont 5-703)

(49°03'56.1"N 0°14'37.4"E)


Sur Base Mérimée

 

Manoir de Lortier

XVIIe siècle. MH, wikipedia

"Le fief voisin de Lortier, mouvant de la seigneurie de Courson, était, vers le milieu du XVe siècle, divisé par suite d'un ancien partage entre Jean Amiot et Jean Cuillier." (A de Caumont 5-707)

(49°03'20.6"N 0°14'35.8"E)

 

Manoir de la Pommeraye

XVIIe siècle

"Le manoir de la Pommeraye, situé à l'extrémité de la commune, du côté de St-Germain-de-Livet, a, comme le précédent, appartenu, pendant le XVIIe et le XVIIIe siècle, à la famille Le Bas du Coudray. Il n'offre qu'un intérêt médiocre." (A de Caumont 5-707)

(49°03'43.3"N 0°12'57.0"E)

 

 

Liens :